Astuce

Changer la fin

4-10
ENSEMBLE

Dans le récit d'une histoire, tout ne se passe pas toujours comme les enfants le voudraient. Ils ont parfois du mal à faire face à la frustration. Il est donc important de leur montrer qu'il peut y avoir plusieurs issues à un seul et même problème. Et également leur donner des outils pour sortir de leur ressenti négatif. On essaye donc au travers de cette activité de transformer la frustration en émotions positives. Mais alors, comment faire ?

Un moyen simple de les encourager à changer d’humeur lors d’une frustration est de leur demander de réécrire la fin de l’histoire. 

Etapes :

  • Comment aurait-il voulu que cela se passe ? Qu’est ce qui aurait été différent ? Et ensuite qu’aurait-il pu arriver ? 
  • On n'hésite pas à démultiplier les questions pour qu’ils nous racontent la fin qu’ils auraient aimé vivre. 
  • Souvent les histoires finissent par devenir loufoques et pas très réalistes tellement les enfants y prennent goût. Ils finissent même par oublier pourquoi ils étaient frustrés au départ. Cette petite activité démontre aussi le pouvoir des mots pour changer une situation.

Cela peut même se transformer en petit moment rituel à la fin de la journée ou avant d'aller se coucher. Finir sur cette note positive permet de soulager le stress de la journée, et de démarrer la nuit dans de meilleures conditions.

Loading...

Dans le même esprit

scroll
Avis d'expert
9 MIN

Tout savoir sur le doudou enfance : l'objet de transition réconfortant

Il est temps de parler d'aborder les sujets qui font débat : parlons un peu du Doudou (avec un grand D). Si cela peut sembler trivial, le...
Masterclass
44 MIN

Comprendre et accompagner les peurs de nos enfants

Peur du noir, peur des monstres, peur d'aller à l'école... On aimerait toujours pouvoir protéger nos enfants de leurs...
Avis d'expert
4 MIN

Comment limiter l’anxiété des enfants face aux actualités violentes ?

On pensait avoir eu notre dose en 2020… Et pourtant entre le virus, le confinement et les attentats extrêmement violents, on peut se...