Astuce

Les boulettes anti-stress

4-10
ENSEMBLE
Nous avons plus de 3000 terminaisons nerveuses dans la main. C'est pour cela qu'utiliser des anti-stress à malaxer peut se révéler très efficace. Ce petit exercice permet d'évacuer la colère et la frustration pour les enfants car c'est parfois nécessaire de faire une pause, évacuer pour mieux continuer. Disposez plusieurs bacs séparés de quelques mètres. Puis faites l'activité ainsi. Demandez à l'enfant de faire la séquence suivante :
  • Inspirer de l'air par le nez et compter dans ta tête jusqu'à 2
  • Garder l'air dans les poumons pleins en comptant 1. 
  • Souffler en comptant jusqu'à 3 et rester les poumons vides quelques instants. 
  • Recommencer cette séquence 3 fois. 
Chacun compte à son propre tempo. Ensuite, on prend des feuilles de papier journal dans les mains et on les malaxe lentement pour en faire une boule. Il s'agit désormais de se concentrer sur la situation qui énerve et la colère ou la frustration ressentie. Plus on malaxe, plus on a le sentiment que toute l'énergie du stress, la colère, la violence que l'on ressent se transmet au papier. On peut aussi accompagner cet exercice de mots pour exprimer ce que l'on ressent. On s'approche ensuite du premier bac (qui fait office de poubelle) et on jette la boule de papier chargée de colère. Les autres bacs /poubelles servent à aborder d'autres situations ou à continuer l'exercice si on en ressent encore le besoin.
Loading...

Dans le même esprit

scroll
Avis d'expert
9 MIN

Tout savoir sur le doudou enfance : l'objet de transition réconfortant

Il est temps de parler d'aborder les sujets qui font débat : parlons un peu du Doudou (avec un grand D). Si cela peut sembler trivial, le...
Masterclass
44 MIN

Comprendre et accompagner les peurs de nos enfants

Peur du noir, peur des monstres, peur d'aller à l'école... On aimerait toujours pouvoir protéger nos enfants de leurs...
Avis d'expert
4 MIN

Comment limiter l’anxiété des enfants face aux actualités violentes ?

On pensait avoir eu notre dose en 2020… Et pourtant entre le virus, le confinement et les attentats extrêmement violents, on peut se...