Apprendre à collaborer à 8-10 ans

Apprendre à collaborer à 8-10 ans

L'avis des autres comptent beaucoup pour les enfants, d'où l'importance d'appartenir à un groupe et surtout d'y avoir une place légitime. Nos enfants de plus en plus autonomes, ont tendance à vouloir s'affirmer ce qui rend la coopération plus compliquée, plus floue car les enjeux sont parfois difficile à comprendre : pour coopérer il faut avoir un but commun. Dans ce sens, nos cultures éducatives ont tendance à encourager la compétition plus que la collaboration. A cet âge, il est essentiel de les pousser à s'ouvrir aux autres, à comprendre et à accepter la diversité (des caractères, des points de vue, etc.) pour échanger, se structurer et répartir les rôles.

Les points clés

scroll

Gagner et perdre ensemble

Pourquoi devrait-il toujours y avoir un gagnant et un perdant ? On peut aussi favoriser les jeux où on gagne ou perd ensemble, et partager ainsi l’expérience de la victoire ou de la défaite. Les enfants réalisent alors la force du groupe : en mutualisant les connaissances de chaque membre, on apprend les uns des autres, on résout plus facilement les situations problématiques et le sentiment de réussite n’en est que plus grand.

Accords & désaccords

Collaborer c'est travailler ensemble vers un objectif commun mais avant de passer à l'action, il est nécessaire de trouver des méthodes pour se mettre d'accord. Cela implique d'apprendre à faire des compromis, à écouter les autres et à affirmer son point de vue : ce n’est pas simple et pourtant c’est indispensable pour les habiletés sociales de l’enfant. Les activités favorisant la collaboration permettent de donner un temps de parole pour chacun et d’inciter les enfants à s’écouter pour être plus efficaces ensemble dans la réalisation d’un objectif commun. 

Observer

Avoir une approche active pour chercher un terrain d'entente requiert avant tout de savoir observer ce qui se passe : comprendre la situation, identifier les comportements et les émotions.... C'est essentiel pour permettre à la situation de progresser et mettre en place les bonnes actions qui permettront de rééquilibrer la dynamique de groupe. Savoir observer est une habitude à prendre donc ce n'est pas compliqué, il suffit d'être attentif.

Avec les parents

C’est bien beau de vouloir coopérer avec la terre entière mais le rêve c’est des enfants ultra coopératifs avec leurs parents non ? On a parfois l’impression que la maison est le dernier endroit où ils ont décidé de coopérer… La réalité c’est que souvent nous ne leur donnons pas l’opportunité de “collaborer” car nous voulons qu’ils obéissent sans leur donner le temps ou l’attention nécessaire pour qu’ils puissent contribuer. On prend donc le temps de créer un espace pour qu’ils puissent aussi être coopératif avec nous.

Structure et distribution des rôles

Collaborer et coopérer ne va pas de soi. La plupart des groupes démarrent de manière chaotique puis se structurent : au fur et à mesure on apprend à définir les rôles avant même de commencer. Mais c’est un apprentissage qui requiert de faire des expériences et des échecs mais également de savoir faire confiance.  La coopération incite les enfants à trouver leur place au sein du groupe, c’est un sentiment sécurisant et réconfortant.

Transversalité

La coopération est une compétence transversale. En adoptant une attitude plus collaborative, l'enfant apprend à se décentraliser de lui-même et développe à la fois son sens de l’écoute, sa concentration mais apprend aussi à négocier et à argumenter (excellent pour développer la confiance en soi et la communication). L'esprit d'équipe favorise ainsi le sens du partage par la mise en commun des compétences et des ressources de chacun au service de tous.

1, 2, 3, manières d'apprendre à collaborer

Tous les détails et notre sélection pour chacune de ces approches sont à retrouver plus bas ou en cliquant sur les images.
scroll
1

Etre ouvert

Penser collectif, se respecter, s'entraider, se montrer solidaire : autant d'aptitudes que la coopération permet de développer vers 8-10 ans à condition de s'ouvrir aux autres. Afin de favoriser cette attitude chez nos enfants, montrons-leur l'impact bénéfique de leurs actes.
2

Echanger

Multiplier les échanges avec les autres permet de s'entraîner à argumenter, justifier ses décisions, négocier, etc. ce qui demande également une bonne capacité d'écoute car un dialogue ça marche dans les deux sens.
3

Distribuer les rôles

A plusieurs, on est plus fort, l’union fait la force, etc. Oui, certes mais sans un minimum de structure, c’est vite le chaos ! Avant toute chose les enfants doivent apprendre à s’organiser et à se faire confiance. Chacun doit trouver sa place au sein du groupe et identifier son rôle (ainsi que celui des autres).
1

Les amis de mes amis...

S'exprimer, se dévoiler, être soi-même... Pas simple quand, dans l'esprit de nos petites têtes blondes, le jugement des autres prend de plus en plus d'importance. Justement ! C'est le moment de donner un coup de boost à la confiance en soi.
Idée astucieuse

Chaises musicales coopératives

Vous connaissez bien sûr le principe des chaises musicales : dès que la musique s'arrête, chaque participant se rue sur une chaise et le dernier, qui ne peut pas s'asseoir car il y a une chaise de moins qu'il n'y a de participants, est éliminé. C'est un peu le même principe ici sauf que personne n'est éliminé. Tous les joueurs doivent tenir sur les chaises, dont le nombre va baisser manche après manche... Les enfants doivent donc se mettre sur les genoux les uns des autres, voire même créer des pyramides originales (ils ne manqueront pas d'idées) pour trouver le moyen de tous tenir sur les chaises, parce qu'à la fin, il n'en restera plus qu'une !

Nos iD livres & jeux les plus adaptés

scroll

Body Party

Cocktail Games

Catégories d'âge
8-10 ans
Développement
collaboration
Gamme de prix
Ce jeu d'ambiance promet de belles parties de fou-rires ! Par équipe de deux, il faut être le premier duo à maintenir 6 cartes coincées entre différentes parties du corps... de votre corps ET celui de votre partenaire ! Par exemple : menton/épaule. Chaque carte indique les deux parties du corps entre lesquelles elle doit être positionnée. Ce jeu absolument hilarant demande une bonne coordination et évidemment la coopération des deux partenaires pour coincer et maintenir chacune des cartes. On gagne en duo ! Délire garanti, en famille ou entre amis.

La Tour Froebel

Waelderspielzeug

Catégories d'âge
6-7 ans 8-10 ans
Développement
collaboration
Gamme de prix
€€€€
La tour Froebel est un incontournable des jeux d'équipe ! Ce modèle (original) peut réunir jusqu'à 24 joueurs mais on peut y jouer à partir de 4 personnes. Ce jeu est constitué de plusieurs pièces en bois qu'il faut empiler pour former la fameuse tour... sauf qu'on ne peut pas les toucher ! Pour y parvenir, il faut utiliser une chaîne dotée d'une barre en métal, laquelle va venir s'encastrer dans les entailles prévues dans chacune des pièces pour les déplacer. La chaîne est suspendue à une toile de fils et au bout de chacun d'entre eux doit se placer un joueur. C'est grâce à leur coopération qu'ils parviendront, ensemble, à attraper les différents éléments de la tour pour la constituer. Un jeu d'adresse grandeur nature qui demande de l'adresse, de la concentration et un excellent travail d'équipe !

The Mind

Oya

Catégories d'âge
8-10 ans
Développement
collaboration communication
Gamme de prix
The Mind est un jeu vraiment surprenant mais étonnement additif ! Plusieurs fois primé (As d'Or jeu de l'année au festival des jeux de Cannes 2019), la mécanique est vraiment simple : les joueurs doivent poser leurs cartes par ordre croissant au centre de la table. Il n'y a pas d'ordre de jeu, celui ou celle qui pense avoir la plus petite carte la pose en premier et ainsi de suite. On gagne, tous ensemble, dès qu'on a posé toutes les cartes sur la table. Mais qu'est-ce qui rend donc ce jeu si spécial ? C'est qu'on ne peut pas du tout communiquer : pas parler, ni envoyer de message ou faire le moindre signe (sinon on perd une vie) ! C'est intéressant de voir que du coup le groupe se connecte et se synchronise petit à petit... à tester !

Zombie Kidz Evolution

Scorpion Masqué

Catégories d'âge
6-7 ans 8-10 ans
Développement
collaboration
Gamme de prix
€€
Un jeu qui évolue à chaque partie, c'est possible ? C'est tout à fait possible avec ce concept génial : il faut collaborer pour mettre en place la meilleure stratégie qui permettra de se débarrasser des zombies qui ont envahis l'école. Le jeu se transforme en permanence car il est vendu avec des enveloppes à ouvrir à chaque nouvelle partie qui vont ajouter des nouveaux éléments : les joueurs obtiennent de nouveaux pouvoirs mais les zombies deviennent aussi plus forts dans le même temps. C'est passionnant et immersif mais surtout parfait pour apprendre à se serrer les coudes. Il y a 13 enveloppes de jeux : l'idéal est de se constituer une équipe et de jouer à intervalles réguliers (toutes les 2 semaines ou 1 fois par mois). Ce jeu a été nominé à l'As d'Or 2019 dans la catégorie meilleur jeu d'enfant et c'est amplement mérité.
2

Chacun son tour !

D'accord ou pas d'accord, l'essentiel, c'est d'en parler et d'accorder un temps de parole égal pour chacun...
A faire soi-même

Oui je sais, même que

Ce petit exercice théâtrale permet de démontrer de manière simple comment développer une histoire en construisant sur les propositions de quelqu'un d'autre. Le jeu se joue à 2 ou 3 (ou plus !) comme une petite scène de théâtre improvisée. Un premier joueur commence par faire une affirmation simple : "Hier, j'ai mangé une orange". Le second joueur doit lui démarrer sa phrase par "Oui je sais même que..." et construire sur la proposition du premier joueur. A la fin de sa proposition, le premier joueur reprend également avec "Oui je sais, même que...". Ca peut donner quelque chose comme ça :"Hier, j'ai mangé une orange". "Oui je sais, même que j'arrivais pas à l'ouvrir". "Oui je sais, même que j'ai demandé à mon chien de m'aider". "Oui, je sais même que il s'est enfuit avec le fruit", etc. Un jeu simple et amusant qui démontre qu'en acceptant les idées des autres, on peut construire une histoire drôle et loufoque.
Matériel Aucun
Préparation Aucun
Temps de jeu 10 Minutes

Nos iD livres & jeux les plus adaptés

scroll

Hanabi

Cocktail Games

Catégories d'âge
8-10 ans
Développement
collaboration
Gamme de prix
Hanabi est un jeu coopératif hors du commun. Le thème : les feux d'artifice. Le but ? Créer le plus beau des spectacles, en équipe. Sauf que les poudres, les mèches, les fusées... tout est mélangé ! Et pour corser le tout : on doit tenir ses cartes à l'envers. Les joueurs ne voient donc pas leurs propres cartes, ils doivent compter sur les autres membres de l'équipe pour recevoir et mémoriser les informations correspondant au jeu qu'ils ont entre leurs mains. L'entraide est impérative pour gagner !

One Key

Libellud

Catégories d'âge
8-10 ans
Développement
collaboration logique
Gamme de prix
€€
Ce jeu propose une expérience basée sur les associations d'idées et la déduction. L'équipe a un but commun : retrouver la clé ! Le meneur de jeu essaie de guider le reste des joueurs vers la solution en proposant des images indices qui permettent d'identifier la carte clé. En mettant en commun leurs raisonnements, les enfants écartent les mauvaises cartes jusqu'à retrouver la bonne. Pour profiter au maximum de l'ambiance du jeu, vous pouvez télécharger l'application gratuite qui contient un chrono et une musique de fond : de quoi se prendre vraiment au jeu !
3

Quel est ton rôle ?

Tout le monde veut faire un peu de tout, on sait ce que ça donne : rien n'aboutit ! Alors on se sert plutôt des forces de chacun pour maximiser les forces du groupe.
A faire soi-même

Le mime ricochet

On se place les uns derrière les autres de manière à former une ligne et on s'assoit. Le premier joueur a en sa possession une illustration qu'il ne doit pas montrer aux autres. On lance le sablier (ou un minuteur d'une minute) et ce joueur doit décrire l'illustration à son voisin avec le plus de détails possibles. Celui-ci doit s'efforcer de retenir un maximum d'informations pour les transmettre à son tour à son voisin dans le temps imparti et ainsi de suite jusqu'au dernier joueur. La mission du dernier joueur est de reproduire la scène en la dessinant en fonction de ce que lui aura raconté le joueur précédent. Alors, est-ce qu'on est loin de l'illustration de départ ?

Variez ensuite les rôles et recommencez avec une nouvelle illustration.
Matériel Des illustrations représentant des scènes de vie quotidienne, un sablier, des boules quies, des feuilles de dessin et un feutre
Préparation 5 Minutes
Temps de jeu 30 Minutes

Nos iD livres & jeux les plus adaptés

scroll

Le désert interdit

Cocktail Games

Catégories d'âge
8-10 ans
Développement
collaboration
Gamme de prix
€€
Vous êtes perdus dans le désert et votre seule chance de survie est de retrouver une machine volante au milieu des ruines d'une citée ensevelie sous le sable. Le décor est posé ! Ce jeu demande de se répartir les missions afin de survivre. Vous devrez coopérer avec vos co-équipiers et tirer parti des capacités de chacun. C'est une aventure palpitante, à la frontière des jeux de rôles, qui plaît beaucoup aux enfants dès 9-10 ans.

Moi, président

Flip Flap

Catégories d'âge
8-10 ans
Développement
confiance-en-soi collaboration
Gamme de prix
Ça fait du bien parfois d'être celui qui décide ! Ce jeu permet à chaque joueur d’être Président tour à tour et de nommer un ministre. Ensuite on retourne des cartes "objets" et le premier ministre doit deviner quel serait l’objet choisi par le Président dans des contextes spécifiques comme « quel objet le président emmènerai-t-il sur une île déserte? ». Le peuple lui doit tenter de deviner la réponse du premier ministre. Un jeu qui demande d'apprendre à se connaître et qui permet de booster son égo, et on sait bien qu’il en faut en politique !

Cap sur la confiance

Helvetiq

Catégories d'âge
8-10 ans
Développement
confiance-en-soi emotions collaboration
Gamme de prix
€€
Voici un jeu directement inspiré des dernières recherches en neurosciences et qui les mets en pratique de manière ludique. Dans le scénario de ce jeu, une énorme vague se rapproche et menace le phare que vous êtes en train de construire. Chaque joueur choisit un objectif à atteindre ou une situation à améliorer : puis c'est dans l'échange avec les autres que les solutions vont surgir. Le plus génial c'est que ces solutions et les stratégies qui ressortent de la partie sont applicables dans la vraie vie. Une très belle expérience de coopération !

[Kosmopoli:t‘]

Opla

Catégories d'âge
8-10 ans
Développement
langue collaboration
Gamme de prix
€€
Un jeu pour les plus grands mais qui est vraiment original : coopératif, évolutif, rapide et immersif ! Le jeu se joue à partir de 4 joueurs et chacun à un rôle spécifique : serveuse, maître d'hôtel ou cuistots. Pour jouer il faut télécharger une application et utiliser des écouteurs : la serveuse prend la commande (elle est la seule à entendre) qu'elle doit transmettre aux cuistots et au maître d'hôtel. Sauf que nos clients viennent du monde entier, et souhaitent déguster des plats typiques qu’ils demandent dans l’une de leurs 60 langues natives ! Il faut donc travailler tous ensemble et chacun a un rôle spécifique pour s'assurer que la bonne commande sera servie. Un jeu évolutif, hyper re-jouable et plein de surprises. Vraiment très chouette jeu de groupe.

Notes & références

  1. Wentzel K. Comportement prosocial et scolarisation. Dans: Tremblay RE, Boivin M, Peters RDeV, eds. Knafo-Noam A, éd. thème. Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants [en ligne]. http://www.enfant-encyclopedie.com/comportement-prosocial/selon-experts/comportement-prosocial-et-scolarisation. Publié : Mai 2015. Consulté le 30 janvier 2020
  2. Panitz T. Collaborative versus Cooperative Learning: A Comparison of the Two Concepts Which Will Help Us Understand the Underlying Nature of Interactive Learning. Published November 30, 1999.
  3. Relations entre pairs : Synthèse. Dans: Tremblay RE, Boivin M, Peters RDeV, eds. Boivin M, éd. thème. Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants [en ligne]. http://www.enfant-encyclopedie.com/relations-entre-pairs/synthese. Actualisé : Janvier 2015. Consulté le 30 janvier 2020.
  4. Baudrit Alain, « Apprentissage coopératif/Apprentissage collaboratif : d'un comparatisme conventionnel à un comparatisme critique », Les Sciences de l'éducation - Pour l'Ère nouvelle, 2007/1 (Vol. 40), p. 115-136. DOI : 10.3917/lsdle.401.0115. URL : https://www.cairn.info/revue-les-sciences-de-l-education-pour-l-ere-nouvelle-2007-1-page-115.htm
  5. Herbé Dominique, Tremblay Hélène, Mallet Pascal, « La coopération dyadique entre enfants de 5-6 ans : effets de la complexité cognitive et de l'activité motrice sollicitées par les situations de résolution de problème », Enfance, 2007/4 (Vol. 59), p. 393-413. DOI : 10.3917/enf.594.0393. URL : https://www.cairn.info/revue-enfance1-2007-4-page-393.htm
  6. Baines Ed, Rubie-Davis Christine & Blatchford Peter (2009). Improving pupil group work interaction and dialogue in primary classrooms: results from a year‐long intervention study. Cambridge Journal of Education, vol. 39, n° 1, p. 95-117.
  7. Baker Michael (2008). Formes et processus de la résolution coopérative de problèmes : des savoirs aux pratiques éducatives. In Yviane Rouiller & Katia Lehraus (dir.), Vers des apprentissages en coopération : Rencontres et perspectives. Berne : Peter Lang, p. 107-130.
  8. Gordon Jean et al. (2012). Key competence development in school education in Europe: KeyCoNet 2012 Literature Review. En ligne
  9. Lottici Émilie (2013). Apprentissage coopératif : les représentations et pratiques des enseignants de maternelle. Mémoire de master 2, sociologie, Université d’Orléans.