Développer l'esprit critique à 6-7 ans

Développer l'esprit critique à 6-7 ans

À cet âge-là, les enfants sont en mesure de comprendre le point de vue des autres et sont plus respectueux des règles sociales (ils attendent leur tour avant de prendre la parole !). Ils ont également plus de capacités de discernement. Ils savent par exemple faire la différence entre un mensonge et la vérité, reconnaître les qualités et les défauts des autres et de soi-même... En parallèle, ils apprennent à lire des mots et des phrases courtes. Pour les aider à développer leur esprit critique, on peut les encourager à s'ouvrir aux autres, échanger leurs points de vue, analyser des informations, reconnaître des erreurs...

Les points clés

scroll

C'est quoi ?

Avoir l'esprit critique, c'est avant tout savoir faire preuve de discernement, prendre du recul et questionner les informations qu'on nous présente, avoir un regard libre et indépendant. En d'autres termes, c'est analyser en profondeur toute chose avant de se forger sa propre opinion et prendre des décisions.

Le monde de demain

Apprendre à nos enfants à développer leur esprit critique, c'est les préparer au monde d'aujourd'hui et de demain, un monde qui évolue très vite avec l'ancrage d'internet dans notre quotidien, les nouvelles technologies, l'abondance d'informations, la désinformation, etc. Il est parfois difficile de se retrouver dans ce brouhaha si on ne possède pas les bonnes clés.

S'interroger

Se poser des questions sur soi, les autres et le monde, remettre en question ce que l'on connaît déjà... Chercher à creuser toujours plus loin, c'est faire preuve de curiosité et d'indépendance intellectuelle, des caractéristiques fondamentales de l'esprit critique. Bien souvent, les enfants possèdent naturellement cette curiosité qu'il est important d'encourager et de faire grandir. 

Plusieurs perspectives

Cela demande également d'avoir la capacité de se décentrer, de comprendre le point de vue des autres personnes même si on ne partage pas forcément leur opinion. L'empathie cognitive permet de considérer des situations sous plusieurs angles, d'imaginer de nouvelles perspectives et d'élargir ses connaissances du monde.

Se connaître

Notre cerveau a tendance à prendre des raccourcis lorsque nous traitons des informations. Très utiles dans certains cas, ils peuvent aussi nous induire en erreur dans d'autres. Par exemple, nous prenons plus en considération les gens qui ont les mêmes opinions que nous ! Il est alors important de reconnaître ses propres biais et de réfléchir de manière plus poussée même si cela demande plus d'énergie.

Trouver des solutions

Finalement, l'esprit critique permet également d'agir sur le monde en nous engageant à penser à des solutions de manière créative. Pour améliorer les capacités de raisonnement, on peut tout d'abord commencer par inciter les enfants à résoudre des problèmes de petite taille (e.g. casse-têtes), puis accroire leur complexité avec le temps (e.g. comment faire face aux moqueries).

1,2,3 manières de développer l'esprit critique

Tous les détails et notre sélection pour chacune de ces approches sont à retrouver plus bas ou en cliquant sur les images.
scroll
1

Connaître ses biais

Notre cerveau nous tend parfois des pièges qu'on pensait pouvoir éviter comme c’est le cas avec les illusions d’optique. Pour que les enfants apprendre à prendre du recul sur leurs propres croyances ainsi que celles des autres, c'est déjà bien qu’ils se rendent compte qu'ils possèdent eux-mêmes des biais.
2

Échanger

À 6-7 ans, les enfants sont de plus en plus capables de comprendre le point de vue des autres. On peut alors les inviter à imaginer des situations plus complexes à partir de plusieurs perspectives. Écouter et analyser plusieurs angles fera grandir leur esprit critique tout en les rendant plus ouverts aux autres.
3

Distinguer

Selon la Pew Research Center, environ 1/3 des adultes n'arrivent pas à faire la distinction entre faits et opinions. Pour sensibiliser nos enfants à être plus critiques, on peut leur apprendre à reconnaître les caractéristiques qui les différencient et celles qui les rapprochent. Cela leur sera particulièrement utile sur internet plus tard où n'importe qui peut s'exprimer.
1

Notre cerveau nous joue des tours

Les êtres humains ne sont pas parfaits, ils possèdent des biais. En se rendant compte de leurs propres erreurs, les enfants comprendront mieux l'importance de penser de manière critique.
A faire soi-même

Le test de Stroop

Bien connu des neuroscientifiques, le test de Stroop consiste à énumérer le plus de mots possibles sans se tromper. Sur une feuille blanche figure plusieurs mots écrits avec une couleur qui ne leur correspond pas (e.g. "rouge" écrit en bleu). Au premier tour, on se contente simplement de lire les mots. Facile jusque-là, n’est-ce pas ? Ne vous détrompez pas, les choses se compliquent lors du second tour ! Cette fois-ci, il faut donner la couleur de chaque mot. Cela demande beaucoup plus de concentration car on sera tenté de lire le mot au lieu de mentionner sa couleur. Vous pouvez télécharger et éventuellement imprimer le test dans ce document.
Matériel Une imprimante (optionnel)
Préparation 5 Minutes
Temps de jeu Variable
A faire soi-même

Cinéma miniature

Voilà une illusion d'optique qu'on peut faire soi-même à la maison. Elle porte le nom étrange de "thaumatrope", mais rassurez-vous, elle n'a rien d'effrayant. En fait, deux images sont collées sur un disque dos à dos et si on les tourne très vite, on a l'impression qu'elle ne forme plus qu'une image ! Ce jouet optique très ancien, ancêtre du cinéma, peut être fabriqué de la façon suivante :
  • Tout d'abord, on imprime les paires d'images qu'on trouve dans ce document puis on les découpe. On peut aussi les faire soi-même si on est motivé.
  • Ensuite, on colle la première image sur un morceau de carton épais puis on découpe le tour avec des ciseaux pour obtenir un disque.
  • En bas du disque sur le côté, on dépose une noisette de colle extraforte et on insère le bâton à brochette à travers le carton (c'est pour ça qu'il doit être épais !).
  • Finalement, on colle la seconde image au verso (faire attention à ce qu'elle soit dans le bon sens par rapport à la première image, sinon le résultat final sera étrange).
On attend que ça sèche puis on peut commencer à jouer ! On place le bâton entre les mains et on les frotte l'une contre l'autre pour le faire tourner. Vous aurez l'impression de voir les 2 images en même temps parce que notre cerveau n'arrive pas à les assimiler une par une à cette vitesse ! Vous pouvez vous inspirer de ce tutoriel pour comprendre les étapes à suivre.
Matériel Des ciseaux, de la colle normale et extraforte, une feuille A4, du carton épais, des bâtons à brochette
Préparation 20 Minutes
Temps de jeu Variable

Nos iD livres & jeux les plus adaptés

scroll

Ne regarde surtout pas ce livre !

Milan

Catégories d'âge
6-7 ans 8-10 ans
Développement
logique
Gamme de prix
Un chouette livre pour mettre à l'épreuve le sens logique des enfants : à chaque page une nouvelle illusion visuelle qui bluffe les enfants. Le livre explique et démontre comment leur cerveau peut parfois leur montrer des choses qui n'existent pas ou donner de fausses impressions. Le livre donne aussi des explications ce qui leur permet de comprendre pourquoi ils se sont fait avoir. Le livre est vendu avec des petits accessoires à la fin du livre, ce qui rend l'expérience encore plus interactive. 

Illusions d'optique

Milan

Catégories d'âge
6-7 ans 8-10 ans
Développement
esprit-critique concentration
Gamme de prix
On peut faire ce jeu tout seul ou avec ses copains et ses copines (plus on est de fous, plus on rit n'est-ce pas ?). Le livre contient 37 illusions d'optique à découvrir, analyser et reproduire ! Sur chaque double page, une illusion est expliquée en détail pour se rendre compte à quel point notre cerveau nous joue parfois des tours... Parmi les illusions, on retrouve des toute-prêtes, des faciles à bricoler et des grands formats. Un livre-jeu ludique pour apprendre à réfléchir et se concentrer.
2

Je comprends ton point de vue

Souvent lorsqu'on parle d'esprit critique, on évoque des capacités d'analyse plutôt froides et presque robotiques ! Pourtant, cela demande également à avoir une certaine empathie intellectuelle, c'est-à-dire la capacité de comprendre le point de vue des autres.
A faire soi-même

Le jeu des 3 figures

Le jeu des 3 figures a été développé en 2007 par le psychiatre Serge Tisseron pour prévenir la violence en milieu scolaire. Notre activité s'en inspire pour permettre de trouver des solutions face à des problèmes simples (conflit entre frères et sœurs ou dans la cour de l'école). Pour avoir accès à la méthode complète pour les classes, c'est sur cette page.

Si la méthode des 3 figures exige de suivre des étapes précises dans le cadre d'une mise en place en classe, le principe de base peut être utilisé à la maison. Il consiste à aider les enfants à se projeter dans 3 rôles différents dans une situation d'agression. Il y le Persécuteur, la Victime et une Tierce personne qui peut être un témoin, le sauveur ou le redresseur de tort. 
  • D'abord on définit une idée : on peut partir d'une situation qui les a interpellés ou impressionnés que ce soit à la télé ou dans la vie réelle. 
  • Ensuite on crée un scénario. On réfléchit à une scène en 4 actions avec un petit dialogue court qu'on aura écrit auparavant car ce n'est pas de l'improvisation.
  • On va jouer la scène 3 fois de suite et les même personnes rejouent la même scène mais simplement en changeant de rôle. 
Tout le processus est important : réfléchir aux scènes, les écrire ensemble en réfléchissant à un scénario qui ait du sens, se mettre physiquement et émotionnellement dans la peau d'un personnage qui parfois correspond à qui nous sommes et parfois non. Tout cela permet de structurer la pensée et d'amener les enfants à prendre conscience de ce que l'on ressent en fonction de son statut.
Matériel Un groupe d'au moins 3 enfants et 1 adulte
Préparation Aucun
Temps de jeu 30 Minutes
A faire soi-même

Les petits philosophes

Pourquoi ne pas également initier les enfants à la philosophie ? Contrairement à ce que l'on pourrait penser, cette activité est accessible très jeune en famille et avec des amis. On adapte bien sûr les questions et les conversations à leur âge. Par où commencer ?
  • Pour commencer, de quoi on parle ? Voici quelques idées en fonction de l'âge des enfant.
  • On s'assure tout d'abord qu'on se trouve dans un environnement calme qui invite à la discussion (on évite de laisser la télévision allumée par exemple, on s'assoit confortablement, et surtout on fait ça quand on a le temps, pas 10 minutes avant le dîner).
  • Pour les plus jeunes, on bouge : on leur de demande de mimer, de nous montrer ce qu'ils veulent dire. Tous les moyens sont bons pour s'exprimer.
  • Si on se retrouve en grand groupe, il vaut mieux partager son point de vue à tour de rôle. On peut utiliser une peluche qui sert de "prise de parole" : la personne qui tient la peluche a le droit de parler, les autres l'écoutent.
  • En tant qu'adulte, on anime la conversation, on pense à des questions pour relancer la discussion ou l'approfondir ("tu veux dire quoi par là ?"), on reformule ("si j'ai bien compris, tu dis que..."). Surtout, on laisse la parole aux enfants et on évite de leur faire la leçon !
Matériel À faire à plusieurs (quelques enfants et un adulte)
Préparation 5 Minutes
Temps de jeu 20 Minutes

Nos iD livres & jeux les plus adaptés

scroll

Snoopy et les Peanuts

Dargaud

Catégories d'âge
6-7 ans 8-10 ans
Développement
esprit-critique
Gamme de prix
€€
Plusieurs d'entre nous connaissent les fameuses bandes dessinées de Charles Monroe Schulz ! Elles mettent en scène Charlie Brown, un petit garçon intelligent et réfléchi souvent tristounet, et son chien Snoopy, un beagle qui se comporte et pense comme un humain. Cette œuvre n'est pas seulement connue pour ses scènes comiques et répétitives, mais aussi pour son côté contemplatif, voire philosophique. En effet, les personnages de Peanuts s'interrogent, se posent beaucoup de questions sur la vie, la société, etc. Vos enfants apprécieront sûrement de s'immerger dans les pensées de ces personnages attachants.

Le livre qui fait parler les parents et les enfants 7-10 ans

Flammarion

Catégories d'âge
6-7 ans 8-10 ans
Développement
communication
Gamme de prix
Un livre pour répondre aux grandes questions de "l'âge de raison" et favoriser les premiers débats d'idées ; un ouvrage à lire seul ou à partager en famille et entre copains ; des illustrations pleines d'humour et des bandes dessinées pour rire à plusieurs ! Un livre-dialogue pour échanger et apprendre à mieux communiquer que cela soit en famille ou avec ses amis.

La philosophie de Pomme d'Api

Bayard

Catégories d'âge
3 ans 4-5 ans 6-7 ans
Développement
esprit-critique logique
Gamme de prix
Et pour pousser le raisonnement encore plus loin, on peut même amener les enfants à philosopher. Le magazine Pom d’Api propose des petites fiches toutes regroupées dans le livre Les P’tits Philosophes (qui existe en 2 tomes). C’est un excellent support pour aider les enfants à structurer un raisonnement autour de questions importantes pour le quotidien comme «Ce qui est interdit, c’est fait pour nous embêter?»,  «Se tromper, c’est bête ou c’est intéressant ? », « C’est quoi un enfant ? »

Devine à quoi ils pensent ?

Akros

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
communication
Gamme de prix
€€
Un atelier pour favoriser l'imagination, le langage et la communication. Chaque carte représente une scène avec des enfants, des adultes et même parfois des animaux dans des situations fréquentes du quotidien (quelqu'un est malade, fait face à un échec, des choix à faire, etc.). A partir des cartes, on entame une discussion pour savoir ce que ressentent les personnages ou ce que l'on ressentirait à leur place. Pour vous guider sur la manière de mener ces ateliers, Arkos propose un guide pour faire différentes types d'activités (ce guide est aussi téléchargeable sur leur site internet). 
3

J'ai l’œil critique

Environ 1/3 des adultes américains distinguent mal faits et opinions selon une étude menée par la Pew Research Center. Que les chiffres soient les mêmes ici ou non, il est important d'encourager nos enfants à développer leurs capacités de discernement. Cela leur sera fort utile, surtout sur internet où n'importe qui peut s'exprimer.
Idée astucieuse

Fait ou opinion ?

Les faits sont purement descriptifs tandis que les opinions contiennent un jugement de valeur. Pour apprendre aux enfants à faire la différence entre les deux, on peut noter des phrases avec des faits et des opinions dans un ordre aléatoire. Ensuite, on lit les phrases avec l’enfant à voix haute. On lui demande après chaque lecture s’il s’agit d’un fait ou d’une opinion et pourquoi il en pense ainsi. À la fin de l’exercice, on essaie de voir ensemble quelles caractéristiques les différencient. Par exemple, dans la phrase “je pense que les souris sont plus jolies que les lapins”, la présence de “je” et du verbe “penser” indique que c’est une opinion. Voici quelques exemples de phrases :

  • L’automne est la plus belle saison. (opinion)
  • Les chiens et les chats sont des mammifères. (fait)
  • Il y a 7 jours dans une semaine. (fait)
  • On devrait avoir 6 mois de vacances par année. (opinion)
  • Le sirop à la grenadine est meilleur que le sirop à la menthe. (opinion)
  • Je me lève tous les matins à 7h. (fait)
  • Je trouve que ce pantalon te va bien. (opinion)
  • Rome est la capitale d’Italie. (fait)
A faire soi-même

Les différences et les ressemblances

Il ne s'agit pas du traditionnel jeu de différences qui consiste à comparer deux images. Ici on va prendre deux objets, deux personnes ou deux animaux et demander à l'enfant de retrouver le plus de différences et ressemblances possibles. Si on compare un chien et une vache, le jeu se déroule ainsi par exemple :
  • Trouve une différence ? La vache a des cornes
  • Trouve une ressemblance ? Les deux ont une queue
  • Une différence ? La vache fait meuh, le chien fait ouaf
  • Une ressemblance ? Les deux ont des poils
  • ...
On alterne ainsi entre différence et ressemblance jusqu'à ce que l'on ait tout épuisé. Ce petit exercice anodin demande pas mal d'agilité au cerveau pour passer de la recherche de ressemblances à celle de différences. 
Matériel Aucun
Préparation Aucun
Temps de jeu 10 Minutes

Nos iD livres & jeux les plus adaptés

scroll

Blablabla

Djeco

Catégories d'âge
6-7 ans 8-10 ans
Développement
logique confiance-en-soi creativite collaboration
Gamme de prix
Un jeu très chouette et convivial qui demande d'être capable de justifier logiquement ses choix. Il y a différents modes de jeux : il faut soit associer les images entre elles, soit associer les images à un autre joueur ou à soi-même, soit deviner le choix d'un autre joueur. Dans tous les cas ce jeu ne laisse pas place au hasard puisqu'il faut de donner une explication qui justifie ses choix. Des beaux moments en perspective.

7 jours et après

Hachette

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
logique communication
Gamme de prix
Un magnifique livre à lire en famille. Quel enfant n'a pas posé la question de savoir d'où on vient et comment a été créé le monde ? Alors on se rassure, 7 jours et après n'a aucun caractère religieux et n'y fait aucune référence. C'est simplement un livre plein de poésie qui expose sa propre logique. La beauté de ce livre est de donner des éléments de réponses mais surtout permettre de se poser des questions et de discuter de ce que l'on trouve logique ou non dans l'histoire. Un beau livre et un beau moment de partage.

Notes & références


Tous les enfants ne se développent pas tous au même rythme dans tous les domaines. Nos contenus abordent les thèmes de manière générale à des fins d’information et cela ne remplace pas l’opinion d’un professionnel de la santé ou du développement des enfants.