Comment mieux communiquer à 4-5 ans ?

Comment mieux communiquer à 4-5 ans ?

A 4-5 ans, on devient plus autonome et on s'ouvre au monde qui nous entoure. On communique plus avec le monde extérieur : ces premières expériences à échanger et se débrouiller en dehors du cercle familial vont être déterminantes pour construire leur personnalité. Alors on les soutient dans leurs efforts pour bien communiquer de manière autonome et on les aide à surmonter les éventuelles barrières qui peuvent altérer leur confiance en eux. 

Les points clés

scroll

La portée des mots

Un vocabulaire riche ainsi qu’une bonne compréhension de la définition des mots sont essentiels dans la bonne communication. Le vocabulaire quotidien varie entre 300 et 3000 mots en fonction des individus ! C'est dire le fossé qui peut exister...Si d'un point de vue pratico-pratique 300 mots suffisent à s'exprimer, la richesse du vocabulaire ouvre de nombreuses opportunités : développement de l'esprit critique, capacité à gérer un groupe, ouverture sociale, etc. C'est l'autonomie et la richesse des relations sociales qui sont en jeux.

Le non-verbale

S’exprimer c’est également s’exprimer avec son corps et la tonalité de sa voix. Le langage non-verbale peut représenter jusqu'à 90% de la communication ! Il est important d’en prendre conscience et de savoir l’utiliser à bon escient. Nous vivons dans un monde d'image : comprendre que ce que l'on exprime avec le langage corporelle et la tonalité sont aussi importants voire plus que les mots, est essentiel pour être un bon orateur. Dans un monde où on est filmés, même à la radio, il vaut mieux comprendre cela rapidement avant faire face à des erreurs d'interprétation.

Les images mentales

La capacité à visualiser et à se constituer des images mentales est extrêmement utile pour être un bon orateur particulièrement pour préparer une conversation difficile ou une présentation orale. En effet, non seulement une bonne capacité à se créer des "scénarios" dans sa tête permet de pallier à certaines difficultés de communication (si je ne trouve pas les mots, je peut trouver une analogie ou expliquer un ressenti) mais cela permet aussi de mieux gérer les potentielles émotions qui découlent de cette conversation (peur, stress, faire rire, etc.)

Le bon moment

"Allô, la terre ? J'essaye de joindre mon enfant pour lui dire qu'il faut passer à table, mais visiblement la communication ne passe pas ?!". Avez-vous déjà vécu cette situation où vous avez l'impression de parler dans le vide ? Choisir le bon moment (et apprendre à choisir le bon moment) est essentiel pour faire passer un message. Il faut trouver le bon moment pendant lequel l'enfant est prêt à recevoir le message qu'on veut lui faire passer (et vice-versa). C'est d'ailleurs aussi la base pour les messages de publicité !

Des émetteurs et des récepteurs

La communication c'est un émetteur, qui a certaines intentions et un récepteur qui va avoir sa propre interprétation, Un communication réussie, c'est donc de limiter au maximum le décalage entre intention et interprétation. Cela se cultive, que ce soit en étant plus observateur au quotidien ou en s'intéressant à différentes histoires dans lesquelles il y a des relations complexes entre les personnages, par exemple. C'est donc en apprenant à être emphatique que l'on pourra mieux anticiper comment le message sera reçu et l'adapter en fonction de cela.

Le silence

Savoir user du silence est capitale dans la communication mais c'est aussi très important pour les parents de parfois laisser place au silence pour donner de l'espace aux enfants afin qu'ils puissent s'exprimer. C'est pour cela que les repas en famille sont importants : c'est un moment où l'on s'assoit tous ensemble et on laisse l'espace aux enfants pour communiquer avec nous. Contrairement à ce que l'on pense, beaucoup d'enfants ne communiquent pas car ils manquent d'espace pour nous parler : on peut donc leur donner le privilège de briser nos moments de silence. 

1, 2, 3 manières d'apprendre à mieux communiquer

Tous les détails et notre sélection pour chacune de ces approches sont à retrouver plus bas ou en cliquant sur les images.
scroll
1

Négocier

Bien qu’il semblerait que les capacités de négociations soient presqu’innées chez certains enfants, la négociation est pourtant une compétence clé qui aide fortement les aptitudes à la communication : que cela soit au niveau du contenu (donner les bons arguments) ou de la forme (user du bon ton) pour obtenir ce que l’on veut. Ca tombe bien car la négociation est au centre de nombreux jeux (et bien sûr au centre de la vie en générale)!
2

Blaguer

Ce ne sont pas le enfants qui vont rechigner de rigoler un peu. Les émotions en générale influencent ce que l’on dit et la manière dont on reçoit l’information : il est intéressant de travailler avec un enfant sur la manière dont on peut susciter le rire chez l’autre ou interpréter une information avec différents degrés de sérieux. Et ce qui est certain c’est que cela peut aussi être très utile au cours d’une réunion quand on devient grand.
3

Gesticuler

Plus de la moitié de la communication est non-verbale. Si nos enfants ne sont pas tous prédestinés à devenir des orateurs publics, il est important de prendre conscience que les mots ne sont rien en comparaison de la manière dont on les prononcent et de ce que communique notre corps, notre attitude.
1

Je suis prêt à négocier

Savoir négocier, c'est argumenter et c'est convaincre. Les enfants sont excellent souvent dans l'art d'obtenir ce qu'ils veulent. La prise de conscience derrière cette capacité négocier peut se révéler utile pour l'avenir.
Idée astucieuse

Quand négocier ?

Quand les enfants commencent à être plus à l’aise avec le langage, ils l'utilisent pour exprimer leurs frustrations. Ils prennent aussi conscience des injustices et du fait qu’ils doivent se plier à de nombreuses règles. Ils ont donc besoin de s’affirmer et de contester ces règles pour s’affirmer. Evidemment ils argumentent toujours au moment où on aimerait qu’ils obéissent (à l’heure du coucher, pour aller au bain, pour finir son assiette, etc.). Pour l’aider dans cette phases quelques astuces:
  • Reconnaissez sa frustration « J’ai compris que tu ne trouvais pas ça juste d’aller au lit alors que nous restons réveillés ». Ce n’est pas magique mais au moins il se sent écouté.
  • Laissez-le exprimer ses arguments jusqu’au bout – c’est important qu’il construise son argumentaire de manière cohérente. 
  • Reconnaissez quand il a raison. Parfois ils ont peut-être une bonne explication et il faut leur laisser.
  • Laissez leur le choix dès que possible.
  • Restez cohérent sur vos décisions : s’il doit aller se coucher car ils ont école, ce n’est pas négociable. C’est aussi important pour leur montrer l’exemple pour comprendre qu’il y a des limites et qu’il faut parfois être ferme. 
Idée astucieuse

Le troc

Vous pouvez créer votre propre système de monnaie avec vos enfants pour leur apprendre à négocier! Dessinez des billets à l’image de votre famille (les Dupont Dollars par exemple) que vous imprimerez en plusieurs exemplaires (ou reproduirez si vous les dessinez). Décidez ensemble avec les enfants à quoi vont servir ces billets:
  • Quand peuvent-ils en gagner ? (par exemple chaque soir)
  • En faisant quoi ? (aide aux tâches ménagères,)
  • Comment peuvent-ils les utiliser ? (Sortie au parc, 30 minutes  de jeu avec Maman, etc.) 

Cette étape est cruciale pour le développement de la communication car c’est cette discussion qui va faire l’objet de négociation. Il faut se mettre d’accord et argumenter sur le mode de fonctionnement de cette monnaie. Ils doivent apprendre à être raisonnables (non la monnaie ne va pas servir pour ne pas se laver les dents!) et nous aussi ( on ne va pas leur faire laver les toilettes à notre place…).

Nos iD livres & jeux les plus adaptés

scroll

Silence, la violence

Hatier

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
communication
Gamme de prix
Le titre de ce livre manque un peu de poésie mais a pour mérite de bien expliquer le sujet! A travers 6 petites fables, l’auteur raconte commente trouver des alternatives à la violence quand on est pas d’accord ! Est-ce que ce n’est pas ça le principe de la communication ? Ce livre est parfait pour apprendre aux enfants à comprendre l’importance de la discussion et les conséquences néfastes de céder parfois à ses pulsions.

Caisse enregistreuse

Little Dutch

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
communication maths
Gamme de prix
€€
Jouer au petit marchand est évidemment le contexte idéal pour s’entrainer aux négociations. On adore cette mignonne caisse enregistreuse parce qu’elle est livrée avec plein de pièces et de billets, qu’elle est stylée et fabriquée de manière éco-responsable. Avant de jouer on distribue les rôles (le client et le marchand), et l’objectif de chacun: le client doit pouvoir acheter le maximum d’articles tandis que le marchand doit recevoir le maximum d’argent en vendant le moins de produits possibles. Si cela semble être un jeu ultra capitaliste (oui un peu...), on se rappelle que le but est d’aider l’enfant à trouver les bons arguments et non pas de s’enrichir (d’ailleurs ce n’est même pas du vrai argent). Vous serez surpris de voir que les enfants cherchent en fait souvent à arriver à la situation la plus juste possible plutôt que de vous extirper jusqu’au dernier centime !

Le livre qui parler les parents et les enfants 3-6 ans

Flammarion

Catégories d'âge
3 ans 4-5 ans
Développement
communication logique
Gamme de prix
Un livre pour parler de la vie, de ses joies, de ses petits soucis. Un livre pour partager en famille, au fil des pages ou des envies, questions, émotions et rêves du quotidien. Des scènes de vie illustrées, des poèmes, une bande dessinée, des photos et des dessins d'enfants... On aime beaucoup le parcourir avec ses enfants et échanger. Encore un coup du Père Castor qui décidément nous fait du bien.
2

Fais-moi rire...

Jouer avec les mots, jouer avec le sens et jouer avec le rire : ce sont les grandes qualités de quelqu'un qui sait bien communiquer. Alors on ne va pas rechigner de s'amuser un peu...
A faire soi-même

Le jeu à l'envers

Un jeu simple à à faire à table ou en voiture mais qui encourage à réfléchir à ce que l’on dit. La règle est simple : pendant toute l’heure du repas ou du voyage, on doit dire le contraire de ce que l’on veut. Par exemple: « je n’ai plus soif » pour dire « je voudrais encore de l’eau » ou « je n’aime pas le chocolat » pour dire «  je voudrais un dessert au chocolat ». Et nous devons jouer le jeu en ne répondant que à l’opposé de la demande. C’est un petit exercice qui amuse beaucoup les enfants et les oblige à réfléchir à ce qu’il vont dire et comment ils vont pouvoir faire en sorte que leur demande soit comprise. C’est très pratique aussi pour les enfants qui se plaignent tout au long du repas  car on transforme les « Ça sent pas bon «  par des «  Quel délicieuse odeur ! »
Matériel Aucun
Préparation Aucun
Temps de jeu 20 Minutes

Nos iD livres & jeux les plus adaptés

scroll

Dans la serre, je serre un cerf

Ecole des loisirs

Catégories d'âge
6-7 ans
Développement
lecture communication
Gamme de prix
Savoir jouer avec les mots, c'est déjà une preuve de bonne maîtrise du langage et de la communication. Alors que vos enfants découvrent la lecture, ils vont probablement adorer ce livre drôle et intelligent qui joue sur les mots. Dans la serre, je serre un cerf et me sers un verre tandis que la pie fait pipi sous les pis de la vache que le thon tond ton tonton. Mine de rien, on apprend plein de choses comme les rimes, du nouveau vocabulaire, de l'orthographe et surtout, on rit. On ne vous cachera pas que même les adultes pouffent de rire en lisant " J'aime avoir la paix quand je fais des pets"....

Il était 3 fois

Nathan

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
communication humour
Gamme de prix
Une histoire que l'on connaît bien mais avec 3 versions bien différentes ... Et si Boucle d'or était vétérinaire et les trois ours très très méchants ? Et si Boucle d'Or et les trois ours habitaient la banquise ? Et si Boucle d'Or était un caniche ? Un conte classique réinventé trois fois, pour trois fois plus de rigolade. On comprend ainsi que certains détails peuvent tout changer à l'histoire : le même personnage ne parle plus pareil et ne suscite pas les mêmes réactions en fonction du contexte.

C'est fou ! & Trouvez la cause

Super Duper Publications

Catégories d'âge
2 ans 3 ans 4-5 ans
Développement
logique communication
Gamme de prix
€€
Des cartes humoristiques pour nourrir les conversations sur la logique : pourquoi ce n'est pas possible de boire du café dans une chaussure ? On observe le dessin et on discute autant que possible du contexte, en expliquant pourquoi cette situation n'est pas envisageable dans la vraie vie et pourquoi ça nous fait rire. C’est plein de fantaisie et agréable à jouer. Le jeu est en présenté en anglais mais les images ne contiennent aucun texte donc la langue n'est pas un problème.

Bonjour chez vous, Monsieur Caca !

Saltimbanque

Catégories d'âge
3 ans 4-5 ans 6-7 ans
Développement
communication
Gamme de prix
Tout est dans le titre. Pas besoin de vous expliquer que vos enfants vont adorer cet ouvrage, plein d'humour mais aussi de bienveillance pour ce pauvre Monsieur qui a un nom un peu difficile à porter...Cette histoire complètement loufoque suis le quotidien d’un certain Monsieur Caca. Mais l’objectif du livre est justement d’apprendre l’interdit de la grossièreté et les bonnes manières. Une bonne manière d’aborder aussi un sujet délicat: il y a une différence entre rire et se moquer. Ce livre permet aussi de faire comprendre que pour faire rire il faut aussi se mettre à la place de l’autre.
3

Montre-moi ce que tu veux dire

La communication non-verbale est essentielle pour faire en sorte que ce que je veux dire soit bien compris. Aider les enfants à prendre conscience de cela, peut faciliter leur capacité à s'exprimer avec plus de précision.
A faire soi-même

La transformation des personnages

Ce jeu peut se jouer à plusieurs ou avec un seul enfant accompagné d’adulte. On demande aux enfants de bouger dans une pièce : ils peuvent faire plein de gestes avec leurs bras, leurs jambes et même faire des grimaces. Au bout de quelques secondes, l’adulte crie STOP et à cet instant l’enfant doit s’arrêter dans la position exacte où il se trouve. Cette position doit lui inspirer un personnage : on lui pose donc des questions: qui es-tu ? Est-ce que tu es content ? En colère ? Que t’es-t-il arrivé ? Quelle voix a ton personnage ? Le but est de montrer à l’enfant comment une posture, un visage, un geste peuvent être déterminant pour communiquer certains messages. On peut ensuite faire vivre ce personnage au cours d’une petite scène improvisée ou en créer d’autres. 
Matériel De l'espace pour bouger
Préparation Aucun
Temps de jeu 10 Minutes
A faire soi-même

Le combat des sorciers

Un autre jeu typique du théâtre d'improvisation. Généralement les enfants se donnent à cœur joie dans cette activité. Il s’agit de reproduire des combats virtuels. Il faut deux joueurs au minimum qui vont s’affronter. Ils se tiennent loin l’un de l’autre. L’un lance une attaque par exemple un coup de point ou un tir de pistolet. Il mime ce geste. L’autre joueur doit faire comme s’il avait reçu ce coup en vrai. Une fois l’attaque fini le second joueur répond par une autre attaque, etc. C’est très amusant à regarder (encore un fois vous pouvez filmer les enfants) et on peut être très créatif quand au type d’attaque (envoi de bombes ou d’araignées). Les deux joueurs doivent être très attentif à l’autre pour comprendre ce qu’il essaye de faire et pour réagir au bon moment. 
Matériel Aucun
Préparation Aucun
Temps de jeu 10 Minutes

Nos iD livres & jeux les plus adaptés

scroll

Master Mime

Janod

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
communication collaboration
Gamme de prix
€€
Un jeu de mime bien conçu et d'une belle qualité qui se joue en famille ou entre amis. Il s'agit pour joueur de faire deviner un animal, un métier, un objet ou personnage aux membres de son équipe en mimant et en faisant des bruitages. Ce jeu demande concentration, déduction et surtout savoir communiquer sans les mots ! Le jeu est coloré avec une belle esthétique comme toujours chez Janod !

Time's up Kids

Asmodée

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
memoire communication adaptation collaboration
Gamme de prix
€€
On ne peut pas parler de mémoire et d’explication sans évoquer Time’s up. Le jeu est parfait pour faire ce genre de travail : dans ce jeu deux équipes s’affrontent. Un joueur dans chaque équipe doit faire deviner un maximum de mots à ses coéquipiers dans un temps imparti. Cela se joue en 3 manches : dans la première on peut expliquer tout ce que l'on veut pour faire deviner le mot. Dans la seconde manche, on garde la même série de mots mais on a le droit a seulement 1 mot pour le faire deviner à son équipe. Il faut donc bien se rappeler des mots et des explications pour trouver rapidement. Dans la troisième manche, on a seulement le droit de mimer. Un jeu qui demande de la concentration et de l'attention pour bien expliquer.

Le Petit Poilu

Dupuis

Catégories d'âge
3 ans 4-5 ans
Développement
lecture creativite
Gamme de prix
€€
Le Petit Poilu c’est une BD sans bulle. Quel est l’intérêt ? Faire en sorte que ce soit l’enfant qui raconte l’histoire en décrivant chaque vignette. La bande dessinée est composée d’histoires courtes d’une page ce qui permet à l’enfant de visualiser rapidement la totalité de évènements avant de commencer à la raconter. Le personnage du petit poilu est non seulement très attachant mais il permet également aux enfants de lire tout seuls (ce qu’ils font sans rechigner). Attention c’est addictif et les enfants deviennent très vite fan de ce petit personnage un peu loufoque car il existe toute une collection de cette bande dessinée. 

Devine à quoi ils pensent ?

Akros

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
communication
Gamme de prix
€€
Un atelier pour favoriser l'imagination, le langage et la communication. Chaque carte représente une scène avec des enfants, des adultes et même parfois des animaux dans des situations fréquentes du quotidien (quelqu'un est malade, fait face à un échec, des choix à faire, etc.). A partir des cartes, on entame une discussion pour savoir ce que ressentent les personnages ou ce que l'on ressentirait à leur place. Pour vous guider sur la manière de mener ces ateliers, Arkos propose un guide pour faire différentes types d'activités (ce guide est aussi téléchargeable sur leur site internet). On ne va pas se mentir, le packaging n'est pas des plus attractifs mais cela reste un atelier très complet et efficace pour générer des discussions.

Notes & références

  1. Owens R. Language development: An introduction. 5th ed. Boston, Mass: Allyn and Bacon; 2001.
  2. Kern S., Le développement du langage chez le jeune enfant, Théorie, clinique, pratique, De Boeck supérieur; 2019
  3. Alaria L. & Pr. Gentaz P., Le développement du langage oral chez les jeunes enfants mono ou multilingues, repères théoriques et pratiques destinés aux professionnel-les de l'enfance à Genève; 2018
  4. Mayette M.,  Petit précis d'oralité pour mieux s'exprimer en public, Tedx Paris 2013
  5.  Vidal C. Nos cerveaux, tous pareils, tous différents. Le sexe du cerveau : au delà des préjugés (Egale à égal), Belin, 2015.
  6. Néel S., La communication positive parents-enfants : Une méthode douce et ludique pour aider votre enfant à dépasser ses peurs, cauchemars, émotions négatives, timidité, Josette Lyon ; 2016.
  7. Rosenberg M. B,, Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), La Découverte, 2016
  8. Bourcier S.. Le grand monde des petits de 0 à 5 ans. Éditions du CHU Sainte-Justine, 2006.

Tous les enfants sont différents et chacun évolue à son rythme. Nos contenus abordent les thèmes de manière générale à des fins d’information et cela ne remplace pas l’opinion d’un professionnel de la santé ou du développement des enfants.