Avis d'expert

Comprendre les pré-ados et mieux les accompagner

parents
6 MIN

Les 4 règles pour comprendre un enfant qui rentre dans pré adolescence

Selon le dictionnaire, c'est la période qui précède l'adolescence... On est bien avancés ! La pré-adolescence est souvent liée aux premiers signes de puberté soit vers 9-10 ans mais cela peut varier (plus tôt ou plus tard) selon les enfants. Elle dure généralement jusqu'à 12 ans environ (et à partir de là ils vont rentrer dans l adolscence). C'est généralement une première phase d'émancipation qui s'accompagne d'angoisses et de besoin de défier ses parents. Sans que cela ne soit validé, il semble que cette phase soit de plus en plus précoce dans la mesure où la puberté elle-même a avancé de 3 ans en siècle.

1- Ne prenez rien prendre personnellement

C'est la base de toute l'éducation en réalité car cela s'applique aussi bien aux pleurs du bébé qu'à la crise des 2 ans, des 4 ans ou la crise d'ado ! Si votre enfant d'écoute plus, vous répond, vous défie, ment, dit des gros mots...cela n'a rien à voir avec vous. C'est pour lui un vrai besoin de s'individualiser. Il s'en prend à vous parce qu'il dépend de vous et finalement vous êtes le frein principal à cette affirmation. Laissez-lui donc de l'espace pour négocier et revendiquer. Lâchez du lest mais soyez aussi très clair sur les éléments non négociables.

2 - Restez attentifs

Si on doit être plus flexible avec notre enfant, il faut rester très attentif . En effet le cerveau des enfants subit des transformations spectaculaires et la conséquence directe est que certaines parties du cerveau sont très matures et d'autres complètement immatures. A la pré-adolescence, il est possible que votre enfant prenne parfois des risques inconsidérés ou qu'il n'ait pas le recul nécessaire pour faire face aux montagnes russes émotionnelles. On essaye donc de trouver le juste milieu entre top impliqué et trop distant. Il faut que vous soyez capable de savoir ce qui se passe dans sa vie sans pour autant lui dicter ce qu'il doit faire. Par exemple pour tout ce qui est activité en ligne, vous devez avoir accès à tout (on ne les laisse pas avoir un mot de passe que vous de connaissez pas sur une ). S'ils veulent leur jardin secret, ils doivent le faire hors-ligne, avec un journal intime comme avant.

3- Restez positifs

On a tellement envie de dire à notre enfant : "Mais qui es tu ?" ou encore "Mais où est passé mon bébé ?" (bon généralement ce que l'on pense est bien pire que ça mais on voulait rester polis). Il vaut mieux éviter, au risque de leur donner encore plus de raisons de nous défier. Essayons de rester positifs "C'est chouette de voir que tu t'intéresses à de nouvelles choses ?" ou pourquoi pas "Wow, il y a encore quelques mois tu aurais eu trop peur de faire ce genre de choses, c'est bien". 

4- Valorisez-le !

Passer de l'enfance à la pré adolescence est une phase très compliquée en terme de confiance en soi. S'intégrer dans un groupe d'amis est désormais plus important que de plaire à ses parents... Par conséquent, certains enfants ont tendance à s'effacer pour se fondre dans le moule : donc n'hésitez pas à le valoriser sur ce qui le rend unique, à mettre en avant ses efforts pour être plus autonome et surtout à féliciter ses prises de décisions quand elles vous semblent pertinentes. Il est important qu'il soit confiant dans sa capacité à prendre des décisions : dams la mesure où il ne vous écoute pas, s'il n'a pas confiance en lui, il va se reposer sur les autres qui ne seront probablement pas les meilleurs juges.

Mais au fait, on fait quoi avec un pré-ado ?

Retrouvez également nos astuces pour savoir ce qu'il faut faire pour intéresser nos pré-ados qui ont parfois l'air d'être blasés et de ne s'intéresser à rien. Cultiver la curiosité est fondamental pour passer cette période et cela permet d'éviter les difficultés scolaires et autres rébellions d'adolescent. En effet, il n'est pas rare de voir des enfants qui étaient de très bons élèves rencontrer des difficultés d'apprentissage car ils manquent de motivation. Pas de panique, on a quelques astuces pour aider les pré-adolescents.

Le plus gros souci, c'est que votre pré-ado ne s'intéresse plus à rien. Il vous supplie pour avoir un téléphone (s'il n'en a pas déjà un) et il a commencé à remballer tous ses jouets ? Alors comment fait-on pour garder la communication ouverte et l'intéresser à autre chose qu'à la vidéo Tik Tok de son voisin de classe ?

Intéressez-vous à ce qui intéresse votre pré-adolescent

Demandez-lui de vous faire écouter les musiques qu'il aime ou découvrez des musiques ensemble. Ne portez pas de jugement mais essayez de comprendre pourquoi il aime plus telle chose que telle chose que ce soit en termes de jeux vidéo, de livres, de vêtements, etc. Cela va aussi l'encourager à réfléchir de manière critique et il se sentira plus à l'aise pour communiquer avec vous et vous poser des questions.it en termes de jeux vidéo, de livres, de vêtements, etc Cela va aussi l'encourager à réfléchir de manière critique.

Ne cédez-pas au tout-écran 

Il existe une vraie corrélation entre temps d'écran et développement. À cet âge-là vous devez absolument contrôler tout ce qu'ils font sur les écrans. Cela doit rester un outil à intégrer au quotidien mais dans un temps limité et défini. Essayez de définir des règles précises avec votre enfant : il ne s'agit pas de tout interdire mais de réguler. Par exemple, comme évoquez plus haut, on bannit les accès aux réseaux sociaux et on ne laisse pas les enfants ouvrir un compte avec un mot de passe que l'on ne connait pas. Cela peut sembler intrusif mais c'est une question de sécurité : même si vous avez confiance en votre enfant et en son comportement, il n'a pas le recul suffisant pour affronter les dangers en ligne. Ce n'est pas discutable.

Donnez des responsabilité à votre presque adolescent

S'ils ne veulent rien faire le week-end de ce que vous proposez, offrez-leur la possibilité d'organiser eux-mêmes une activité ou un repas. Montrez-leur qu'ils sont responsables : s'ils veulent qu'on les traite comme des grands, ils doivent savoir que cela vient aussi avec son lot de responsabilités. Être responsable, cela signifie aussi assumer les conséquences de ces actes : plutôt que de râler car ils n'aiment pas ce qu'il y a à manger, ils n'ont qu'à s'occuper du menu. C'est aussi ça sortir de l' enfance.

Et surtout, continuez de leur faire des câlins, cela reste essentiel de garder un contact physique avec votre enfant. Ils ont beau devenir grands, ils ont encore énormément besoin de leurs parents et de leur amour.

Loading...

Les articles du même auteur

scroll
Masterclass
22 MIN

C'est celui kiDikié - Marie Robert, la transmetteuse

Lancement de nos nouvelles capsules vidéo "C'est celui kiDikié" ! Aider son enfant à devenir celui qu'il...
Masterclass
23 MIN

C'est celui kiDikié - Mathias Malzieu, le raconteur d'histoires

"C'est celui kiDikié", épisode 2.En tant que parents, nous voulons que nos enfants soient heureux et épanouis dans...
Avis d'expert
5 MIN

Développement de l'enfant à l'âge de 4-5 ans

Il y a eu ce moment où vous avez regardé votre bébé et vous avez vu cette petite personne de 4 ans. Un caractère...

Dans le même esprit

scroll
Avis d'expert
5 MIN

Développement de l'enfant à l'âge de 8-10 ans

Développement de l'enfant de 8 à 10 ansAutour de 8 ans, les enfants entrent dans la pré-adolescence, la...
Avis d'expert
10 MIN

Le bilinguisme précoce : deux façons de voir le monde

Il existe deux façons de voir le monde. L'une est à travers le prisme d'une seule langue, et l'autre est à travers...
Activité
20 MIN

Jeu sur le féminisme

Voici un jeu dans lequel vos enfants pourront découvrir ce que les femmes ne pouvaient pas faire à l'époque et des...