Pourquoi les enfants aiment-ils tant l'humour pipi-caca ?

Ce n’est pas une question superflue ! C’est un passage obligatoire dans la vie des enfants. Bien que nous soyons parfois lassés de ces blagues qui n’ont pas d’autre chute que le fait de prononcer le mot prout ou caca, c’est une étape importante dans la vie des enfants. Attention, il est possible que votre conjoint n’ait pas encore passé cette phase bien qu’il ait plus de 35 ans : nous ne pouvons malheureusement pas expliquer ce phénomène dans cet article car notre expertise s’arrête chez les enfants de 10 ans environ. 
 
L’intérêt pour l’humour « toilettes » dure généralement entre 3 et 7 ans (sauf quelques exceptions masculines comme indiqué ci-dessus). Mon fils s’est un jour roulé par terre de rire parce que j'ai acheté des CACAhuètes au marché et là je me suis dit que je n'allais pas m'en sortir...!
 
Mais pourquoi ces réactions ?

L'humour est une manière de prendre du recul par rapport à des sujets graves ou angoissants : pour les enfants, l'activité sous la ceinture est source d'angoisse et de confusion parce que c'est plein de mystères. Inconsciemment nous avons accordé beaucoup d'importance à leur activité intestinale jusqu'au jour où ils deviennent propres. Du jour au lendemain, on en parle moins et on a même plus vraiment le droit d'en parler. Faire des blagues rend la chose plus légère et mieux vaut en rire qu'en pleurer !

Quelques explications plus détaillées :

  • C'est un sujet central dans leur vie ! Avant qu'ils soient propres, leur vie était centrée autour des repas et du change. Le change c'était un moment de partage et d'échanges : c'est le moment où l'on fait des câlins aux bébés et des petites chatouilles. Alors que lorsqu'on est aux toilettes seul, on échange beaucoup moins ! Les enfants remplacent ce moment de partage en ayant de conversations pipi-caca en dehors des toilettes, parce que finalement cela leur manque quand même un peu.
  • C'est une manière d'évacuer l'angoisse et l'agressivité : c'est comme utiliser un gros mot quand on se fait mal par exemple... Les enfants peuvent être angoissés face à cette nouvelle étape de leur vie où ils ont plus autonomes et parler pipi-caca les aide à évacuer. 
  • C'est un tabou ! Les enfants voient bien le malaise qui s'installe quand on parle de prout/pipi/caca ...évidemment que c'est drôle de parler de quelque chose d'interdit. Parler de pipi/caca évite aussi de parler des organes sexuels. Ils ne rationalisent pas tout ça bien sûr mais il y a beaucoup de choses qui se passent autour de cette zone de l'entrejambe qu'ils comprendront plus tard. Pour l'instant, pour faire face à cette ambivalence, ils font des blagues sur le sujet !
  • C'est une manière de comprendre les limites : passer par cette phase est une bonne manière de fixer des limites sur ce qui se fait ou ne se fait pas en public. On ne va pas les punir évidemment mais leur apprendre que c'est lié à l'intimité. 
  • Parce qu'ils adorent le comique de répétition. Les enfants peuvent rire 20 fois des mêmes blagues. Donc s'ils voient que l'on rit une fois, ils vont continuer ! Moins on réagit, moins cela les intéressera : qui apprécie de faire des blagues qui ne font pas rire ?

L'humour est vraiment une manière de prendre du recul par rapport à des sujets graves ou angoissants : et pour les enfants, l'activité sous la ceinture est source d'angoisse et de confusion parce que c'est plein de mystères. Inconsciemment nous avons accordé beaucoup d'importance. à leur activité intestinale  jusqu'au jour où ils deviennent propres. Du jour au lendemain, on en parle moins et on a même plus vraiment le droit d'en parler. Faire des blagues rend la chose plus légère et mieux vaut en rire qu'en pleurer !