Avis d'expert

Le jeu libre : l'approche pédagogique aux mille vertus

parents
7 MIN

5 astuces pour mettre en place le jeu libre au quotidien

Si la structure et l'organisation sont souvent salvateurs quand on cohabite avec des jeunes enfants, il ne faut pas négliger le besoin des enfants de jouer librement. Les bénéfices sont nombreux : non seulement cela améliore la confiance en soi et contribue au développement de nombreuses compétences comme la créativité. Il a aussi été prouvé que le jeu libre au cours de l'enfance aide à améliorer les relations sociales. Cela augmente le sens de l'empathie, permet aux enfants d'être plus coopératifs, plus à l' écoute mais cela leur confère aussi la capacité de mieux contrôler leur agressivité et réguler leurs émotions.

Cela à l'air génial, n'est-ce pas ? Mais du coup, comment on fait et quel est le rôle de l' adulte dans tout cela ? A quoi cela ressemble des activités "libres" pour ? Y-a-t-il un âge spécifique pour le jeu libre ? Toutes les réponses dans notre article.

Le jeu libre pour les enfants, c'est quoi ?

Le jeu libre est appelé ainsi par opposition au jeu structuré. La plupart du temps nous allons donner quelque chose à l' enfant pour qu'il joue, décider avec qui il joue, comment, etc. Dans le jeu libre, l'enfant choisit lui même ses jeux selon ce qu'il a envie de faire, ses intérêts, sans nécessairement avoir un but précis. Il ne s'agit pas d'arrêter de lui suggérer des idées d' activités mais bien de le laisser maître de ses décisions. Le jeu libre est donc effectivement une habitude à donner aux plus jeunes avant 5 ou 6 ans mais qui va s'ancrer au fur et à mesure que les enfants grandissent. Même si cela n'a pas été prouvé, il semble qu'un enfant jeune adepte du jeu libre sera moins enclin à être accroc aux écrans plus tard...

Les 4 règles pour instaurer un contexte favorable au jeu libre

1. Créer un environnement favorable pour le jeu

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le jeu libre n'est pas structuré mais c'est tout de même organisé. Il ne s'agit pas de passer la journée à ne rien faire. Le jeu libre consiste plutôt à dédier un moment de la journée à s'occuper seul. La routine et les structures sont cadrantes pour l' enfant et donc plutôt importantes à conserver : le jeu libre est donc un moment où le cadre est moins rigide et où l' enfant est amené à faire preuve de plus de créativité et d' autonomie. C'est une habitude à prendre !

A la maison, c'est parfois plus compliqué pour les enfants d'accepter ces moments où ils sont libres que lorsque ce moment est proposé par des éducateurs. Cependant les enfants vont vite prendre le pli et apprécier d'intégrer les moments de jeu libre dans leur routine. Enfin, l' espace doit être propice à ce type d'activités : il faut que l'enfant soit en sécurité mais aussi qu'il soit en mesure d'accéder aux jouets/objets dont il a besoin soit seul soit en sollicitant un adulte.

C'est évidemment encore mieux si l' enfant peut jouer au contact de la nature à l'extérieur de la maison où les opportunités de jeux libres sont souvent sans limite !

2. Soyez impliqués mais pas envahissants

Si le but est bien de laisser l 'enfant trouver seul des idées de jeux, c'est très différent du fait de le laisser seul. Le parent a donc tout de même un rôle à jouer essentiellement pour :

  • S'assurer que l'enfant est en sécurité
  • Répondre aux besoins de l'enfant et lui mettre à disposition les ressources dont il a besoin
  • Montrer de l'intérêt pour que ce que l'enfant est en train de faire

Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas faire autre chose pendant qu'il joue mais bien qu'il va falloir être disponible. Par exemple, regardez ce qu'il fait et félicitez-le : "Wow, elle est magnifique ta tour !". Posez-lui des questions : "Qu'est-ce que tu essayes de faire avec ces peluches ? Pourquoi cette peluche a un chapeau ?".

Le but est vraiment que l'enfant sache que vous vous intéressez à ce qu'il a créé et qu'il se sente valorisé. Il ne s'agit pas non plus de le bombarder de questions mais simplement de lui envoyer des signaux positifs qui soient rassurants.

Les enfants ont également parfois besoin qu'on leur propose des choses pour démarrer. Vous pouvez leur proposer une sorte de menu d'activités mais la seule règle à respecter est que c'est l' enfant qui choisit. On lui laisse également la possibilité de s'approprier ces activités et de les adapter à sa guise. Les adultes sont donc spectateurs et responsables de sécurité.

Les phrases de parents à bannir pour respecter les places de chacun sont donc : "Ah ce n'est pas comme ça qu'on fait !", "Tu es sûr de vouloir faire ça ?", "Ca à l'air difficile pour toi, tu ne veux pas que je t'aide ?", "Tu veux encore jouer à ce jeu ? Mais cela fait mille fois qu'on fait ça !".

La créativité c'est aussi savoir résoudre des problèmes par soi-même : cette compétence se développe fortement au cours de la petite enfance et le jeu libre participe fortement au développement de l' enfant dans ce domaine.

Enfin si l'enfant vous invite à participer, il va quand même falloir accepter d'y aller mais toujours selon le principe que les enfants sont les guides du jeu.

3. Laissez le temps au tout-petit d'installer leur jeu

Un jeu ça ne s'invente pas comme ça ! Cela demande du temps pour être bien mis en place. Il faut environ 15 minutes aux enfants pour créer une activité inventée de toutes pièces. L' enfant aura ensuite besoin de le développer : il serait cruel de lui demander de ressortir immédiatement de cet univers qu'il s'est créé.

C'est donc important de laisser à votre enfant le temps nécessaire pour que tout cela soit bien établi : la créativité est un processus qui se savoure.

On ne va donc pas démarrer un moment de jeu libre entre le petit déjeuner et le départ à l'école si le temps ne le permet pas. Il est important que l' environnement soit favorable pour que l'enfant se sente à l'aise au cours du jeu : il risque sinon de sentir frustré et de ne plus vraiment apprécier ce moment.

4. Donnez-leur l'occasion de faire cela en groupe

Inventer un jeu seul, c'est bien. Créer des jeux en groupe, c'est génial. Au sein des structures d'accueil des tout-petit, le moment de jeu libre est surtout propice à observer les interactions entre les enfants. Qui va choisir le jeu ? Va-t-il y avoir des conflits ? Comment les enfants seront-ils amenés à communiquer entre eux pour avancer ? Et qu'en est-il du partage ? C'est encore plus intéressant si les enfants n'ont vraiment rien à disposition : ils vont créer un jeu entre eux sans avoir à se disputer la possession de tel ou tel objet.

Si ne rien avoir à disposition est compliqué à la maison en dehors des structures de professionnels, on peut tout de même faire en sorte que les enfants soient amenés à pratiquer le jeu libre en présence d'autres enfants. Avant 3 ans, il est possible qu'ils n'interagissent pas entre eux mais cela les habituera pour la suite à la présence de l'autre qui progressivement pourra participer aux jeux inventés. Cette phase du développement de l'enfant est fascinante et cela vaut la peine de les observer voire d'enregistrer ces moments si riches en création

En résumé :

  • Le jeu libre est un moment où l'enfant décide des jeux qu'il souhaite faire sans règle ni objectif
  • C'est un moment à instaurer dans la routine
  • Il faut laisser suffisamment de temps à l'enfant durant ces enfants
  • On peut proposer des idées mais on ne doit pas les imposer
  • On n'a pas besoin de s'impliquer mais on doit rester présents pour sécuriser l'enfant et rester à disposition s'il sollicite notre aide
Loading...

Les articles du même auteur

scroll
Masterclass
22 MIN

C'est celui kiDikié - Marie Robert, la transmetteuse

Lancement de nos nouvelles capsules vidéo "C'est celui kiDikié" ! Aider son enfant à devenir celui qu'il...
Masterclass
23 MIN

C'est celui kiDikié - Mathias Malzieu, le raconteur d'histoires

"C'est celui kiDikié", épisode 2.En tant que parents, nous voulons que nos enfants soient heureux et épanouis dans...
Avis d'expert
5 MIN

Développement de l'enfant à l'âge de 4-5 ans

Il y a eu ce moment où vous avez regardé votre bébé et vous avez vu cette petite personne de 4 ans. Un caractère...

Dans le même esprit

scroll
Avis d'expert
5 MIN

Développement de l'enfant à l'âge de 4-5 ans

Il y a eu ce moment où vous avez regardé votre bébé et vous avez vu cette petite personne de 4 ans. Un caractère...
Avis d'expert
7 MIN

Développement de l'enfant à l'âge de 3 ans

À 3 ans, votre enfant vient peut-être juste de démarrer l'école cette année : il était habitué...
Activité
30 MIN

La chasse aux objets

Voilà une chouette activité du week-end accessible à tous les âges : une petite chasse aux objets à faire à...