Avis d'expert

C’est la rentrée : mon enfant n’arrive pas à se concentrer

ENSEMBLE
6 MIN
On ne va pas se mentir, on avait autre chose à faire pendant les vacances que d’essayer de faire en sorte que nos enfants soient concentrés comme des petites grenouilles. On a certainement investi dans des cahiers de vacances et fait un tour à la librairie avant le grand départ mais très vite, notre énergie s’est concentrée sur la planification des repas, la logistique pour organiser les semaines où nous on travaille mais les enfants sont toujours en vacances ou encore la réorganisation des vacances à la suite de la 122ème modification des restrictions sanitaires. Et les dernières semaines, on a simplement profité des quelques soirées chaudes ; sans crier gare, les apéros ont commencé à faire office de repas et l’heure du coucher a dépassé la fin de Fort Boyard. 
 
Alors, certes, maintenant, c’est un peu la panique : non seulement les enfants n’ont pas mangé 5 fruits et légumes par jour, mais ils manquent de sommeil. On les voit mal se remettre dans le bain et on maudit déjà l’heure des devoirs. Pas de panique, on a quelques idées pour aider nos enfants à se transcender au moment de la rentrée… 
 
 

ASTUCE n°1 – on vide son sac !

Alors on ne parle pas du sac d’école mais bien de ce que l’on a sur la conscience. La rentrée est souvent riche en émotions pour les enfants : ils peuvent être tiraillés entre l’excitation de revoir leurs amis et certaines appréhensions liées à l’inconnu. Le mieux c’est d’en parler, les quelques jours avant la rentrée, on peut en discuter de manière informelle : « Qu’est-ce qui t’inquiètes ? De quoi es-tu impatient ? ». Le but n’est pas de résoudre les problèmes mais pour l’enfant de se sentir écouté et de se soulager d’un poids. On peut aussi l’encourager à chercher des solutions au cas peu probable où son pire cauchemar se réalise : cela aide à dédramatiser et à se rendre compte que la situation n’est pas si terrible que ça. Cela va faire beaucoup de place dans leur petite tête pour retrouver le chemin du savoir et de la concentration. 
 

ASTUCE n°2 – on leur donne envie

Quand vous étiez petits, vous aviez peut-être hâte de la rentrée car cela signifiait nouveaux stylos, nouveaux vêtements, etc. Pour les enfants, c’est souvent une source de motivation plutôt simple : nous ne sommes pas en train de dire qu’il faut leur acheter du neuf mais juste leur donner quelque chose de différent, qui leur donne envie de se mettre à la tâche. Un espace bureau (qui peut être juste de la récup’) plutôt que de faire ses devoirs dans le salon, des jolis stylos, une nouvelle routine qui leur donne plus d’autonomie (par exemple, ils peuvent faire une partie du chemin jusqu’à l’école tout seuls). Peu importe ce que vous décidez mais l’idée est d’amener de la nouveauté qui fait envie plutôt que de la nouveauté qui fait peur !
 

ASTUCE n°3 – on se motive

Si l’envie peut ne durer qu’un instant, donner envie de se mettre en route, la motivation va s’inscrire dans la durée. Pourquoi on fait tout ça ? Pourquoi on va à l’école ? Il est possible de simplement en discuter avec l’enfant : pour certains ce sera une motivation court-terme (apprendre à lire est souvent une grosse source de motivation) mais cela peut-être plus long-terme. Dans ce cas, on peut aider l’enfant à comprendre en quoi l’école va jouer un rôle pour lui permettre d’atteindre de ce but. Si vous êtes au top, vous pouvez même créer avec eux un tableau de visualisation de ces motivations sur l’année à venir (avec un collage par exemple) qui servira de référence quand la motivation n’est pas au rendez-vous. Savoir pourquoi on fait les choses, va vraiment contribuer à faciliter la concentration et c’est une belle manière de commencer l’année.
 

ASTUCE n°4 – on cultive le goût de l’effort

Personne n’aime les efforts ; pourtant tout le monde a besoin de fournir des efforts pour progresser. Même les gens pour qui tout semble facile doivent produire des efforts. C’est la base même du fonctionnement du cerveau : pour qu’un neurone survive il a besoin d’être utilisé et d’être connecté à d’autres neurones. Répétition et efforts. Mais alors comment on fait ? D’abord on souligne les efforts, bien plus que les résultats. On va bien plus aider un enfant en lui disant « Je vois bien que tu as fourni des gros efforts, bravo », qu’en lui disant « Oh mais tu y arrives trop facilement sans effort, c’est un talent naturel chez toi ». Avec ce genre de phrase, il risquerait de penser qu’il vaut mieux se reposer sur ses lauriers. Les efforts payent toujours et au pire on aura essayé ! C’est une philosophie qui sert toute la vie. 
 

ASTUCE n°5 – on bouge

Le pire qui puisse arriver pour les enfants c’est que l’on passe d’un extrême à l’autre du jour au lendemain : on se couche tôt et on reste tranquillement assis 10h par jour. Sans trop s’avancer, cette technique est probablement vouée à l’échec.  D’abord pour le sommeil, on essaye de se recaler progressivement : on avance l’heure du coucher de 15 minutes par jour par exemple jusqu’à trouver la bonne heure. Si l’école a déjà démarré, on essaye de les coucher à l’heure mais de leur donner un peu de liberté (lire dans le lit) car tourner en rond sans trouver le sommeil, ce n’est pas très efficace. Ensuite, il est vraiment important de leur donner de l’espace pour bouger autant que possible. Trouver un créneau après l’école pour se dépenser et surtout éviter d’insister pour faire les devoirs d’une traite en restant assis : rien ne dit que de rester assis sans bouger aider à mieux apprendre !  S’ils ont besoin de bouger pour apprendre leur leçon, de se lever, de marcher, de faire des étirements, eh bien on les laisse ! Bien entendu, c’est encore mieux si l’on peut ajouter à ça de l’exercice physique qui va contribuer à ce qu’ils dorment bien…
Loading...

Les articles du même auteur

scroll
Avis d'expert
7 MIN

Le développement de l'enfant à 2 ans

Plus les enfants grandissent, plus cela devient compliqué d’avoir des points de référence clairs concernant leur...
Avis d'expert
8 MIN

La liste de cadeaux de Noël - comment en finir avec le casse-tête ?

La fameuse liste de cadeaux peut être une source de tension au sein des familles. Il s'agit à la fois d'éviter la...
Avis d'expert
4 MIN

Un peu d'inspiration pour occuper les enfants pendant 1 semaine de vacances

Les journées peuvent sembler très longues avec des enfants qui ont une capacité d’attention relativement limitée....

Dans le même esprit

scroll
Activité
5 MIN

Le tuto du flocon de Noël

Aujourd'hui nous vous proposons un kirigami. Derrière ce nom rigolo se cache l'art du découpage qui trouve ses origines en Asie...
Avis d'expert
7 MIN

Le Père Noël : on y croit ou on n'y croit pas ?

Faut-il qu'ils croient au Père Noël ?Je dois vous avouer un secret : on ne fait pas croire au Père Noël à un...
Activité
15 MIN

Cocotte en papier de Noël

Décembre est enfin là ! C'est la saison des cadeaux et du chocolat, mais aussi des beaux moments passés en famille....

Notes & références