Avis d'expert

Le Père Noël : on y croit ou on n'y croit pas ?

parents
7 MIN

Faut-il qu'ils croient au Père Noël ?

Je dois vous avouer un secret : on ne fait pas croire au Père Noël à un enfant. Du moins, ce n'est pas quelque chose que l'on impose aux enfants. On ne fait généralement pas un discours solennel autour de l'existence du bonhomme dans son grand manteau rouge. Les enfants découvrent le Père Noël à travers leurs parents, bien entendu, mais également grâce aux histoires, aux amis et au monde qui l'entoure... Cette croyance est souvent ancrée plus qu'une autre car la fête de Noël est une période riche en émotions et les émotions sont au coeur de tous les apprentissages.

Ne pensez pas que vous êtes le seul responsable de cette conviction. Vos enfants ne croient pas forcément tout ce que vous leur dites. Avez-vous l'impression qu'ils sont dupes quand vous leur affirmez que s'ils ne mangent pas leur soupe, ils ne grandiront jamais ? Si certains grandissent en pensant qu'un pommier risque de leur pousser dans l'estomac s'ils avalent un pépin, la plupart du temps, les enfants se font leur propre opinion sur les choses si on leur en laisse l'occasion, qu'il s'agisse de légendes ou d'autres choses.

Car quand on parle de Papa Noël, c'est bien à cela que l'on fait référence : c'est une légende urbaine qui perdure dans l'imaginaire des enfants depuis plusieurs décennies maintenant. Cela fait partie de la culture populaire et donc de l'univers de nos enfants.

Votre enfant va donc s'approprier cette croyance au travers de ce que vous lui racontez mais également tout le reste : les livres, les dessins animés, les amis, les magasins, etc.. S'il croit au Père Noël, c'est parce qu'il a envie d'y croire. Comme il a envie de croire que Mickey est un vrai personnage ou que Elsa vit vraiment dans un château de glace. Laissons-les s'approprier cette histoire comme ils le souhaitent et nourrir leur imaginaire si fertile.

Faut-il entretenir a supercherie autour du Père Noël ?

Une fois que l'on a compris que finalement nos enfants n'ont pas besoin de nous pour croire au Père Noël, faut-il entretenir la supercherie ? Faut-il mentir sur son existence ? Faut-il leur faire croire que les cadeaux sont arrivés sous le sapin comme par magie ? 

Je vais vous avouer un autre secret : les parents peuvent entretenir la légende sans nécessairement mentir à leurs enfants. Il suffit de laisser les enfants répondre à leur propres questions. S'ils demandent : "Mais comment le Père Noël fait pour distribuer autant de cadeaux en une nuit ?", on leur répond "Ça semble impossible, hein ? Et toi, comment tu crois qu'il fait ?". S'ils demandent "Et le Père Noël du supermaché, c'est le vrai ?", on peut leur demander "Pourquoi tu penses que ce n'est pas le vrai ?"Vous verrez que la plupart du temps ils vont trouver des explications débordantes d'imagination et qui les satisferont. S'approprier les réponses permet également aux enfants de s'affranchir de l'opinion des autres : s'ils sont convaincus par leur propre rationnel, ils se laisseront moins influencer par la remise en question dans la cour d'école, quel que soit le sujet.

Ensuite, doit-on leur dire que c'est le Père Noël qui ramène les cadeaux et faire une mise en scène rocambolesque pour faire apparaître les cadeaux au pied du sapin ? En l'occurrence, c'est un choix très personnel. Créer un peu de magie n'est pas un problème en soi: si on leur fait un tour de passe-passe, on ne va pas se précipiter pour leur expliquer le truc. On les laisse gamberger et rêver un peu ! En revanche, il ne faut pas que cela incite les enfants à penser que tout cela est un dû et il faut bien faire la distinction entre créer de la magie pour les enfants et leur donner un sentiment de toute puissance face aux commandes de Noël. Mais ce sujet sur la manière de gérer les listes et les achats de cadeaux de Noël est l'objet de tout un article à lui seul.

Comment leur dire que le Père Noël est une légende ?

Tout parent qui a décidé d'accompagner son enfant dans sa croyance au Père Noël redoute ce moment : la grande divulgation. 

Que les doutes naissent de sa déduction propre ou de la bouche de ses camarades d’école, cette question, le taraudant, finira par vous être posée directement. Une fois les mots sortis de sa bouche, il vous sera alors difficile d’éluder le moment de lui parler les yeux dans les yeux. 

Pour autant, si votre enfant vous pose la question, croyez-moi, c’est que l’idée a déjà fait son chemin et, que vous soyez prêt ou non : c’est le moment ! Oui, mais comment le lui dire ? Comment avouer à son enfant qu’on lui ment intentionnellement, et avec moult détails en plus, depuis quatre, cinq ou sept ans ? Sans le briser, ni anéantir toute confiance en l’autre ?

Pour ma part, je crois que la seule façon est de lui parler franchement, mais avec beaucoup de douceur et de solennité. Pourquoi avec solennité ? Parce que c’est le moment que vous allez choisir pour lui faire une autre révélation, bien plus importante celle-ci : nous sommes TOUS des Pères Noël, et est venu le temps pour lui de rejoindre cette « confrérie » des Pères Noël ! Maintenant qu’il est grand, il devra lui aussi prêter serment de ne pas révéler ce secret aux « enfants qui ne savent pas encore ». Et après tout… c’est exactement cela, non ? Puisque depuis que nous sommes nous-mêmes au courant, nous préservons les jeunes oreilles de ce secret et offrons à notre tour, dès que nous en avons la possibilité, des cadeaux à ceux qui nous entourent.

Alors, oui, il n’y a pas à proprement parler de gros bonhomme en rouge pilotant un traîneau, ni d’elfes et de rennes volants, MAIS ce soir-là, le soir de Noël, dans de nombreux lieux autour du globe, des parents déposent sur la pointe des pieds des cadeaux sous le sapin, des grands-parents, oncles, cousins, sœurs ont choisi avec beaucoup d’amour de beaux présents sans attendre de merci en retour. Voilà bien l’essence même de l’esprit de Noël, non ?

On ne révèle dès lors pas notre mensonge, mais disons plutôt que nous les mettons dans la confidence, et cela change beaucoup de choses. Il sera plus facile et bénin pour votre enfant d’entendre qu’il a bien grandi, son cœur également, qu’il ou elle est donc prêt(e) à devenir lui aussi un Père Noël. Vous pourrez même lui offrir sa première mission en le laissant choisir un enfant « qui ne sait pas encore » (voisin, frère, sœur, cousin) et le cadeau qui sera glissé en secret sous le sapin, sans jamais révéler que cela vient de lui/d’elle. Votre enfant découvrira le plaisir d’offrir à l’état pur, sans attente de retour. Depuis ce jour, il/elle devient détenteur d’un énorme secret, gardien d’une tradition d’amour, et surtout, à son tour : un Père Noël !

Cette article a été écrit à 2 mains ! Merci à Sabrina Féret Hubert qui a donné l'impulsion de cet article et qui apporte sa belle poésie (non sans pragmatisme), dans le dernier paragraphe. Vous pouvez retrouver plus de belles idées dans son livre : Curiosité et Esprit Critique chez l'Enfant aux éditions Dangles.

Loading...

Les articles du même auteur

scroll
Avis d'expert
7 MIN

Le Père Noël : on y croit ou on n'y croit pas ?

Faut-il qu'ils croient au Père Noël ?Je dois vous avouer un secret : on ne fait pas croire au Père Noël à un...

Dans le même esprit

scroll
Avis d'expert
10 MIN

Burnout parental : pourquoi y a-t-il de plus en plus de parents qui craquent ?

Le burnout est-il un phénomène nouveau ?Cela fait plusieurs années que l'on entend de plus en plus parler de burn out que...
Activité
30 MIN

Est-ce que tu me connais ?

Le sens de l'empathie commence au sein de la famille ou avec ses proches. Est-on vraiment attentif à ceux qui nous entourent ? Est-ce qu'on les...
Activité
10 MIN

Poivre qui fuit

Voici une expérience toute simple aux résultats étonnants à tester avec votre enfant ! Ces petites expériences...