Astuce

Trouver sa cause

8-10
ENSEMBLE
Les enfants entre 8 et 10 ans sont particulièrement sensibles aux injustices. Cela fait parti de leur développement naturel et influence fortement leur manière de raiosnner.

Demandez à vos enfants s'il y a une situation qu'ils trouvent injuste (que ce soit dans leur entourage proche ou dans le monde). On aborde cette injustice en 4 étapes :
  • Émettre des hypothèses : on commence par demander à l'enfant ce qu'il ferait dans l'immédiat pour résoudre cette injustice.
  • Observer : ensuite pendant plusieurs jours, il sera en phase d'information et d'observation face à cette situation en essayant de répondre aux questions suivantes : comment se sentent les personnes qui vivent cette injustice ? Pourquoi en est-on arrivé à là ?
  • Réfléchir : on analyse pour savoir si les hypothèses d'action que l'ont avait émises au début sont finalement pertinentes ou non. 
  • Agir : essayer de trouver avec votre enfant un moyen concret de s'investir dans cette cause que ce soit au travers d'associations ou d'activités individuelles. Le but est de montrer que l'on peut aider à améliorer l'existant en s'investissant et en réfléchissant.

Cette manière d'aborder les choses permet de montrer aux enfants qu'il est important de prendre du recul face à une situation pour trouver une solution cohérente et qui apporte réellement de l'aide.


Découvrez également nos dossiers pour mieux comprendre la nature de la curiosité des enfants pour chaque tranche d'âge ici :

Dans le même esprit

scroll
Activité
10 MIN

Fabriquer une pêche à la ligne maison

Apprenez à fabriquer votre propre pêche à la ligne mais pas comme les autres ! Faites preuve d'imagination en peignant des...
Activité
20 MIN

Fabriquer ses propres autocollants

Pour Noël nous vous offrons un très chouette tuto : quel enfant n'a pas rêvé de fabriquer ses propres autocollants ? En...
Masterclass
30 MIN

Comment gérer les disputes dans la fratrie ?

Les disputes entre frères et sœurs peuvent être vraiment usantes pour les parents ! Bien plus d'ailleurs que pour ceux...