Apprendre à collaborer à 4-5 ans

Apprendre à collaborer à 4-5 ans

Nos petits grandissent vite ! L'école primaire se rapproche à grands pas : une étape indissociable de leur capacité à collaborer. Vers 4-5 ans, les enfants sont déjà davantage habitués à cohabiter à plusieurs, partager leur nounou, leurs jouets... Leurs premières expériences d'activités collectives à la maternelle, en famille et au périscolaire leur ont démontré tout l'intérêt des jeux collectifs. Ils sont aussi de plus en plus autonomes et ont désormais besoin de comprendre et d'expérimenter leur rôle au sein du groupe pour éviter de dominer ou, au contraire, de s'effacer.

Les points clés

scroll

Gagner et perdre ensemble

Pourquoi devrait-il toujours y avoir un gagnant et un perdant ? On peut aussi favoriser les jeux où on gagne ou perd ensemble, et partager ainsi l’expérience de la victoire ou de la défaite. Les enfants réalisent alors la force du groupe : en mutualisant les connaissances de chaque membre, on apprend les uns des autres, on résout plus facilement les situations problématiques et le sentiment de réussite n’en est que plus grand.

Accords & désaccords

Collaborer c'est travailler ensemble vers un objectif commun mais avant de passer à l'action, il est nécessaire de trouver des méthodes pour se mettre d'accord. Cela implique d'apprendre à faire des compromis, à écouter les autres et à affirmer son point de vue : ce n’est pas simple et pourtant c’est indispensable pour les habiletés sociales de l’enfant. Les activités favorisant la collaboration permettent de donner un temps de parole pour chacun et d’inciter les enfants à s’écouter pour être plus efficaces ensemble dans la réalisation d’un objectif commun. 

Observer

Avoir une approche active pour chercher un terrain d'entente requiert avant tout de savoir observer ce qui se passe : comprendre la situation, identifier les comportements et les émotions.... C'est essentiel pour permettre à la situation de progresser et mettre en place les bonnes actions qui permettront de rééquilibrer la dynamique de groupe. Savoir observer est une habitude à prendre donc ce n'est pas compliqué, il suffit d'être attentif.

Avec les parents

C’est bien beau de vouloir coopérer avec la terre entière mais le rêve c’est des enfants ultra coopératifs avec leurs parents non ? On a parfois l’impression que la maison est le dernier endroit où ils ont décidé de coopérer… La réalité c’est que souvent nous ne leur donnons pas l’opportunité de “collaborer” car nous voulons qu’ils obéissent sans leur donner le temps ou l’attention nécessaire pour qu’ils puissent contribuer. On prend donc le temps de créer un espace pour qu’ils puissent aussi être coopératif avec nous.

Structure et distribution des rôles

Collaborer et coopérer ne va pas de soi. La plupart des groupes démarrent de manière chaotique puis se structurent : au fur et à mesure on apprend à définir les rôles avant même de commencer. Mais c’est un apprentissage qui requiert de faire des expériences et des échecs mais également de savoir faire confiance.  La coopération incite les enfants à trouver leur place au sein du groupe, c’est un sentiment sécurisant et réconfortant.

Transversalité

La coopération est une compétence transversale. En adoptant une attitude plus collaborative, l'enfant apprend à se décentraliser de lui-même et développe à la fois son sens de l’écoute, sa concentration mais apprend aussi à négocier et à argumenter (excellent pour développer la confiance en soi et la communication). L'esprit d'équipe favorise ainsi le sens du partage par la mise en commun des compétences et des ressources de chacun au service de tous.

1,2,3 façons de développer la coopération

Tous les détails et notre sélection pour chacune de ces approches sont à retrouver plus bas ou en cliquant sur les images.
scroll
1

Participer

Encourager nos enfants à jouer avec les autres favorise de nombreux apprentissages, à commencer par le développement de leurs habiletés sociales. Les jeux et activités collectifs leur apprennent à considérer les autres, à perdre et à gagner mais surtout à développer leur esprit d’équipe.
2

S’entraider

Pour aider nos enfants à s’entraider, nous pouvons commencer par leur montrer que leurs actes comptent et ont un impact sur les autres. On les encourage en soulignant leur efforts et on leur confie de plus grandes responsabilités : et tout ça, ça booste leur collaboration !
3

Communiquer

Collaboration rime forcément avec communication. Vers 4-5 ans, les enfants ont besoin de trouver leur place et de se structurer. Pour faire cela, ils doivent communiquer, échanger et se mettre d'accord sur l'organisation du groupe, quelle que soit la tâche qu'ils aient à réaliser ensemble.
1

Un pour tous et tous pour un !

Faire parti d’une équipe, "participer" a l'effort collectif, procure cet effet galvanisant où on se sent pousser des ailes car tout devient possible : l’équipe tire les individus vers le haut, boostant le potentiel de chacun de ses membres.
Idée astucieuse

La ronde du rythme

Le but de cette activité est de reproduire le mieux possible un mouvement associé à un son, le tout en rythme ! 

On se met en cercle et un premier participant se place au centre : il exécute un mouvement de son choix accompagné d'un bruit sur un rythme qu'il invente. Les autres participants doivent l’imiter. Puis, tout en maintenant son enchaînement, il échange sa place avec un autre joueur, lequel se retrouve à son tour au centre du cercle. Celui-ci modifie progressivement l’enchaînement en changeant le mouvement, le bruit et le rythme. Et ainsi de suite… en veillant à ne pas briser la chaîne car dans ce jeu, les bruits, rythmes et mouvements doivent se succéder sans s’interrompre.

C’est une activité sympa pour stimuler la concentration des enfants et leur sens de l’observation, motivée par l’invention d’une chorégraphie collective. 
Idée astucieuse

Guidage à l'aveugle

Voici un jeu sympa à faire en famille ou entre amis, qui fonctionne par paires : l'un des participants a les yeux bandés et l'autre fait le guide. L'objectif, c'est de se fixer un endroit à atteindre (dans une pièce ou dans le jardin par exemple) à partir d'un point de départ. Sur le"trajet", on peut disposer des "obstacles" comme une chaise, des coussins, etc. Pour atteindre le point d'arrivée, le guide devra donner des indications à l'oral à son équipier, sans le toucher. Pas simple ! Cet exercice permet aussi de renforcer l'empathie car le guide doit prendre en compte que son coéquipier ne voit rien et ne peut donc se fier qu'à sa voix ! C'est un vrai travail d'équipe. Si on est plusieurs paires, on peut faire une course, ce qui imposera aux enfants de gérer leur stress !

Nos iD livres & jeux les plus adaptés

scroll

Potomac

Djeco

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
collaboration
Gamme de prix
€€
Les joueurs doivent s'entraider et faire preuve de stratégie pour gagner tous ensemble contre le loup. Ce jeu collaboratif se joue avec un dé et des cartes "défense" : selon l'action obtenue, on déplace les animaux d'une rive à l'autre grâce à un petit radeau mais celui-ci glisse sur la rivière avec le courant et un loup attend sur l'autre rive, risquant bien de dévorer les animaux qui débarquent (et faisant capoter la partie). Un joli jeu avec des figurines en bois et un beau plateau verdoyant : on gagne lorsque tous les animaux sont en sécurité dans la forêt.

Monsieur Carrousel

Loki

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
collaboration memoire
Gamme de prix
€€
Monsieur Carrousel est un jeu de memory collaboratif. Il faut en effet que tous les enfants soient montés sur le manège avant la pluie (car sinon Monsieur Carrousel va fermer son attraction). Poétique et magnifiquement réalisé, ce jeu demande aux enfants de réfléchir à plusieurs, de faire un effort de mémorisation et d'allier leurs forces pour remporter la partie. Un jeu est amusant autant en suivant les règles qu'en jeu libre.

Happy week

Happy week

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
collaboration
Gamme de prix
€€
Un jeu malin qui permet de rendre les tâches du quotidien un peu moins rébarbatives. On évoque les tâches du quotidien, on planifie des récompenses et on aide les enfants à gagner en autonomie.  Au fil des actions accomplies, on gagne des "bons" moments à déterminer en famille et on avance les pions de tout le monde sur le plateau. Un jeu développé pour la collaboration au quotidien qui montre aux enfants qu'on avance plus vite ensemble.
2

Je compte sur toi !

L’entraide, c’est important, ça véhicule notamment les notions de solidarité et de respect mais ça stimule aussi le sens de l’empathie. Un enfant qui comprend le sens de ses actes est un enfant qui se montrera d'autant plus coopératif.
A faire soi-même

Les cartes SOS

Et si les enfants pouvaient voler au secours des parents en détresse ? Papa et maman sont débordés et n’arrivent plus à s’en sortir, ils ont besoin d’aide… Et les enfants ? Parfois eux aussi ils aimeraient bien avoir un petit coup de main ! Finir ce puzzle seul, c’est un vrai casse-tête ! Exposez le contexte de ce jeu à vos enfants. Pour accompagner cette activité, vous aurez au préalable confectionné des cartes SOS et des cartes MERCI. Vous devez définir en accord avec vos enfants à combien de cartes SOS chaque membre de la famille a le droit de recourir chaque jour ou chaque semaine : une carte chacun, par exemple. Chacun prend ensuite autant de cartes SOS que de cartes MERCI. Quand quelqu’un en ressent le besoin, il sort sa carte SOS et un autre membre de la famille accourt à sa rescousse. Maman appelle au SOS pour mettre la table, papa pour faire les lits, Bruno pour donner à manger au chat et Lucette pour ranger ses poupées. Quelle que soit la tâche, la carte SOS permet de la partager avec une personne volontaire pour l’aider. En guise de reconnaissance, on donne une carte MERCI, celle-ci peut même spécifier “un câlin”, “un bisou”, etc. Il ne s’agit pas de déléguer les tâches aux autres mais bien de les faire à plusieurs, et comme tout le monde y a recours, alors les enfants jugent ce principe plutôt juste et, en général, collaborent avec entrain.
Matériel Du papier épais, des feutres
Préparation 5 Minutes
Temps de jeu Variable

Nos iD livres & jeux les plus adaptés

scroll

Viva Montanya

Bioviva

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
collaboration nature empathie
Gamme de prix
On est touché par ce petit jeu de mémoire collaboratif qui vise aussi à sensibiliser les enfants au respect de l'environnement. Des animaux sont cachés sous des tuiles "déchets", le but est de nettoyer la montagne pour libérer tous les animaux avant la fonte des neiges. Il s'agit d'un jeu assez classique de par son fonctionnement, avec des règles simples, mais très intéressant d'un point de vue éducatif. Les enfants mémorisent et reproduisent ce qu'ils apprennent à travers le jeu dans la vraie vie. Ce jeu transmet de belles valeurs, essentielles, concernant la nécessité de protéger la planète et de trier nos déchets.

Zou, les boulons !

BelliFacto

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
collaboration empathie
Gamme de prix
€€
Voici un jeu plein d'ondes positives pour resserrer les boulons de toute la famille ! On se met dans la peau de la famille boulons, une famille en panne, qui n'a plus de jus ! Pour éviter qu'elle ne devienne un tas de ferraille, on doit relever des défis et récolter des jetons d'énergie pour gagner des "bons" qui seront effectifs dans la vraie vie : bons pour un gentil mot doux, une petite attention, un moment à deux, un coup de main, etc. De quoi rebooster les démonstrations affectives au sein de votre tribu ! Un jeu qui fait beaucoup rire et qui fait du bien, tout simplement.

Le labyrinthe collaboratif

Goki

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans 8-10 ans
Développement
collaboration coordination
Gamme de prix
€€
Ce labyrinthe va demander coordination et dextérité... en duo ! Effectivement, ce jouet est fait pour être manipulé par deux paires de mains. Il faut contrôler le plateau en équipe pour guider la bille jusqu'au bout de son parcours. Il va falloir accorder vos gestes avec ceux de votre partenaire pour mener à bien votre mission : tout est question d'adresse et de communication. Le plateau est réversible afin d'offrir deux parcours à différents. Un jeu en bois issu de forêts gérées durablement et fabriqué en Allemagne.

Le verger

Haba

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
collaboration
Gamme de prix
€€€
Pommes, poires, prunes et cerises sont à récolter dans de beaux paniers en osier avant que le corbeau gourmand ne les mange ! Le verger est un jeu de coopération simple où les enfants sont amenés à s'entraider pour gagner tous ensemble contre le corbeau. C'est un jeu de société reconnu, dans une présentation de grande qualité. Un grand classique des jeux coopératifs, à tester absolument !
3

Qu'est-ce que tu dis ?

On encourage les discussions, on écoute et on s'entraîne à exprimer son point de vue. La communication est une aptitude qu'on sollicite beaucoup pour apprendre à collaborer.
A faire soi-même

Les couples d'animaux

On imprime des duos d’animaux sur des petits papiers qu’on découpe afin de les séparer, par exemple : un cochon et une truie, un cheval et sa jument, un cerf et une biche, etc. Et on imprime un loup ou un chasseur qu’on découpe de la même façon. On mélange tous les bouts de papier et chacun doit en piocher un. On se disperse dans la pièce et attention, au top départ, il faut avoir retrouvé son compagnon avant d’être attrapé par le loup/le chasseur. Sauf que, interdit de parler, on a juste le droit de s’exprimer comme l’animal. 
Dès qu’on a repéré son partenaire, on se tient dans les bras et on est ainsi immunisé contre le loup. 

Les manches sont très courtes donc l’idée c’est de jouer plusieurs fois, en formant tous les couples d’animaux possibles, ça permet aussi d’enrichir le vocabulaire (et de se défouler un bon coup). Vous savez comment imiter un cerf qui cherche sa biche ? C’est parti !
Matériel Des images d'animaux (qu'on peut imprimer sur du papier cartonné)
Préparation 5 Minutes
Temps de jeu 20 Minutes
Idée astucieuse

Le message codé

Un jeu à réaliser à partir de 8-10 participants, en classe, à la crèche, pour une fête d'anniversaire ou une cousinade par exemple.

Le premier joueur doit murmurer à l’oreille de son voisin un message, par exemple “le chien marche sur l’eau”, qu’il doit à son tour dire à son voisin, et ainsi de suite. La dernière personne doit dire à haute voix ce qu’elle a compris. Plus on est de participants et plus c’est drôle car le message se verra probablement modifié d’un joueur à un autre et on obtient souvent des phrases très différentes du message initial. 

Nos iD livres & jeux les plus adaptés

scroll

Le Trésor des lutins

Gigamic

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
collaboration
Gamme de prix
Le trésor des lutins est un jeu qui sollicite les capacités de communication et de collaboration des joueurs. Afin de s'emparer du trésor avant le dragon, nos petits lutins doivent créer un chemin cohérent pour récupérer au moins 3 des 4 clés du coffre qui permettront d'acquérir le trésor. Mais bien sûr, ce chemin sera semé d'embûches et les lutins devront se concerter pour prendre leurs décisions, en équipe !

La chasse aux monstres

Scorpion Masqué

Catégories d'âge
2 ans 3 ans 4-5 ans
Développement
confiance-en-soi collaboration
Gamme de prix
Ce petit jeu coopératif permet à la fois d’évacuer les tensions de manière ludique et de se mettre aussi dans de bonnes conditions pour s'ouvrir aux autres. Quand il faut mettre le monstre au placard, tout le monde doit crier en même temps : « Au placard, les Monstres ! » et, avouons-le, ça fait du bien d'avoir le droit de se lâcher et d'envoyer balader stress, tensions et angoisse ! Un jeu qui détend.

Le cercle des fées

Haba

Catégories d'âge
4-5 ans 6-7 ans
Développement
collaboration creativite
Gamme de prix
Le cercle des fées c'est l'alliance de la coopération et de la créativité. L'ambiance féerique plaît aux petits. Ce jeu se présente un peu comme un croisement du memory et du pictionary. Il faut faire deviner des images aux autres joueurs, soit en dessinant dans les airs au moyen de la baguette magique, soit en reproduisant le dessin dans le dos de l'un des joueurs. C'est une course entre le lutin et la fée et tous les joueurs gagnent ou perdent ensemble. Un petit jeu pratique à emmener partout et d'un très bon rapport qualité/prix.

Cacophony

Djeco

Catégories d'âge
4-5 ans
Développement
musique collaboration
Gamme de prix
€€
Cacophony est un jeu de coopération, de mémoire et d’imitation, mais c’est surtout un jeu hilarant à faire en famille. Le but : ramener un petit chat à la maison. L’un des joueurs a les yeux bandés, il avance à l’aveugle sur le plateau à l’aide d’un bâton en bois. Les autres joueurs doivent le guider en imitant les cris des animaux disposés ici et là, jusqu’à ce qu’il trouve le chat…

Notes & références

  1. Wentzel K. Comportement prosocial et scolarisation. Dans: Tremblay RE, Boivin M, Peters RDeV, eds. Knafo-Noam A, éd. thème. Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants [en ligne]. http://www.enfant-encyclopedie.com/comportement-prosocial/selon-experts/comportement-prosocial-et-scolarisation. Publié : Mai 2015. Consulté le 30 janvier 2020
  2. Panitz T. Collaborative versus Cooperative Learning: A Comparison of the Two Concepts Which Will Help Us Understand the Underlying Nature of Interactive Learning. Published November 30, 1999.
  3. Relations entre pairs : Synthèse. Dans: Tremblay RE, Boivin M, Peters RDeV, eds. Boivin M, éd. thème. Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants [en ligne]. http://www.enfant-encyclopedie.com/relations-entre-pairs/synthese. Actualisé : Janvier 2015. Consulté le 30 janvier 2020.
  4. Baudrit Alain, « Apprentissage coopératif/Apprentissage collaboratif : d'un comparatisme conventionnel à un comparatisme critique », Les Sciences de l'éducation - Pour l'Ère nouvelle, 2007/1 (Vol. 40), p. 115-136. DOI : 10.3917/lsdle.401.0115. URL : https://www.cairn.info/revue-les-sciences-de-l-education-pour-l-ere-nouvelle-2007-1-page-115.htm
  5. Herbé Dominique, Tremblay Hélène, Mallet Pascal, « La coopération dyadique entre enfants de 5-6 ans : effets de la complexité cognitive et de l'activité motrice sollicitées par les situations de résolution de problème », Enfance, 2007/4 (Vol. 59), p. 393-413. DOI : 10.3917/enf.594.0393. URL : https://www.cairn.info/revue-enfance1-2007-4-page-393.htm
  6. Baines Ed, Rubie-Davis Christine & Blatchford Peter (2009). Improving pupil group work interaction and dialogue in primary classrooms: results from a year‐long intervention study. Cambridge Journal of Education, vol. 39, n° 1, p. 95-117.
  7. Baker Michael (2008). Formes et processus de la résolution coopérative de problèmes : des savoirs aux pratiques éducatives. In Yviane Rouiller & Katia Lehraus (dir.), Vers des apprentissages en coopération : Rencontres et perspectives. Berne : Peter Lang, p. 107-130.
  8. Gordon Jean et al. (2012). Key competence development in school education in Europe: KeyCoNet 2012 Literature Review. En ligne
  9. Lottici Émilie (2013). Apprentissage coopératif : les représentations et pratiques des enseignants de maternelle. Mémoire de master 2, sociologie, Université d’Orléans.